Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

C'est pas d'l'amour

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Editions J.R.G.

Version originale
Année : 1990
Interprétée par : Fredericks - Goldman - Jones
Distribuée par : C.B.S.

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1990 Fredericks - Goldman - Jones LP Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-1
1990 Fredericks - Goldman - Jones K7 Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-4
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-2
1990 Fredericks - Goldman - Jones LP Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 468 513-1 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones K7 Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 458 513-4 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 468 513-2 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones (USA) CK 47844
1990 Jean-Jacques Goldman CD Selections from Fredericks - Goldman - Jones (USA) Columbia CSK 4075
1991 Fredericks - Goldman - Jones 45 T COL 657 467-7
1991 Fredericks - Goldman - Jones Maxi 45 T COL 657 467-6 non disponible.
1991 Fredericks - Goldman - Jones K7 2 titres COL 657 467-4
1991 Fredericks - Goldman - Jones CD 2 titres COL 657 467-1
1991 Fredericks - Goldman - Jones Intégrale CD7 COL 469 217-2
1992 Fredericks - Goldman - Jones K7 Sur scène COL 472 787-4
1992 Fredericks - Goldman - Jones CD Sur scène COL 472 787-2
1995 Fredericks - Goldman - Jones 2 K7 Du New Morning au Zénith COL 480 308-4
1995 Fredericks - Goldman - Jones 2 CD Du New Morning au Zénith COL 480 308-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones CD Pluriel COL 498 835-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD1 COL 498 836-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD2 COL 498 836-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD4 COL 498 836-2


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Ça ressemble à la Toscane douce et belle de Vinci
Les sages et beaux paysages font les hommes sages aussi
Ça ressemble à des images, aux saisons tièdes, aux beaux jours
Au silence après l'orage, au doux toucher du velours

C'est un peu comme ces musiques qu'on entend sans écouter
Ces choses qui n'existent jamais tant que le manque qu'elles ont laissé
ça ressemble à ces grand'routes, sans virage, sans détour
La dolce vita sans doute
Mais en tout cas c'est pas d'l'amour

Ça ressemble à la sagesse, à ces paix qu'on signe un jour
Juste au prix de nos jeunesses, sans trompette ni tambour
C'est plein de baisers caresses, plein de mots sucrés d'enfants
Attestations de tendresse, rituel rassurant
Harmonie, intelligence et raison ou sérénité
Complice connivence, autant de mots pour exprimer tout ce que c'est

C'est un peu tout ça tour à tour
Mais en tout cas c'est pas d'l'amour

Sans peur et sans solitude, le bonheur à ce qu'on dit
Y a bien des vies sans Beethoven et sans avis
Pourquoi pas des vies sans cri

Mais qu'on soit contre ou qu'on soit pour
En tout cas c'est pas d'l'amour

C'est pas d'l'amour
C'est plus d'l'amour

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Philippe Robin : "C'est pas d'l'amour" (...) est très californienne.

Jean-Jacques Goldman : Oui, c'est tout à fait ça. C'est tout à fait cet esprit de guitares acoustiques qui d'ailleurs avait été un peu défriché il y a une dizaine d'années et même peut-être il y a plus longtemps que ça par un groupe français, un duo qui s'appelait Grimaldi et Zeiher, qui était allé faire un album au sud des Etats-Unis avec Larry Carlton. Eux-mêmes s'étaient beaucoup inspirés de cette musique californienne. C'est sûr que sur le plan guitaristique en particulier c'est passionnant cet univers-là. Il y a une belle guitare acoustique qui est jouée par Gildas Arzel et les autres guitares qui sont jouées par Michaël et par moi.

Coffret audio Fredericks - Goldman - Jones
Sony Music France, novembre 1990


Jean-Jacques Goldman : Une chanson très californienne avec cet esprit guitare acoustique, une ballade west coast et une ambiance assez country. Le texte parle de tous ces couples où la notion de camaraderie finit par prendre le pas sur l'amour. Il est clair que la majorité des couples se séparent, la notion de couple va se redéfinir...

Salut, 1991


Jean-Jacques Goldman : "C'est une ballade west coast avec des guitares acoustiques. Une ambiance un peu country. Ça parle de ces couples dont les relations s'apparentent à de la camaraderie, de la complicité, de l'harmonie, tout mais pas de l'amour... Peut-être qu'on peut vivre sans cela ? Le constat est clair. La majorité des couples se séparent". A la question "c'est un problème inhérent à l'époque ?", il répond, "sûrement, la notion de couple va se redéfinir".

Date et lieu inconnus


Jean-Jacques Goldman : Est-il bien utile d'écrire des choses comme ça ?!

Livret de Pluriel


Raphaël Toledano : Quand vous composez vos chansons, comment procédez- vous ? Vous grattez, vous trouvez des musiques et puis, les textes viennent après ou bien... ?

Jean-Jacques Goldman : J'ai les deux phases. C'est-à-dire : je suis à mon piano ou à ma guitare et je trouve des petits bouts de mélodies, des choses comme ça, que je stocke sur un dictaphone. De la même façon, je fais une rencontre, je croise une situation ou je lis quelque chose et j'ai une idée de texte qui vient. Ça peut être : "et moi, si j'étais né en 17 à Leidenstadt" ou alors "ça ressemble à n'importe quoi mais ce n'est pas vraiment de l'amour, cette relation". Voilà. Et puis ensuite, quand j'ai suffisamment d'idées, je fais les mariages entre les musiques et les textes.

Rencontre avec Jean-Jacques Goldman
L'Arche n° 535, septembre 2002


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu



Je crois que cette chanson décrit le seul mot que JJG n'a pas utilisé dans le texte : l'amitié ! Probablement, une amitié entre un gars et une fille, cette fameuse amitié qui est faite d'immense tendresse, de geste doux, de mots compris à demi-mot et de confiance partagée.

Cette amitié entre personnes de sexe différent dont la seule frontière qui n'est pas dépassée est le lit. Ce genre d'amitié rare, d'affinité que l'on ne rencontre qu'une fois dans sa vie, voire jamais.

Voilà comment j'ai ressenti cette chanson.

Philippe Malaurent
Là-Bas, 20 février 1997



Je mets cette chanson tout à fait en parallèle avec "Chanson d'amour" sur le même album. Ça fait allusion, je pense, au fait que parfois, "c'est l'amour qu'on aime aimer".

Du coup, on se leurre soi-même, on cherche à se tromper soi-même sur la véritable nature d'un sentiment qui, bien que très fort, est tout autre, en se faisant croire que c'est de l'amour. Parfois, on a tendance à croire que toute relation, tout sentiment fort entre deux personnes est de l'amour, ce n'est pas vrai, et dailleurs JJ fournit dans ce texte une multitude d'autres noms pour qualifier ce type de sentiment. L'amour est quelque chose de très particulier et manifestement galvaudé, c'est l'essentiel reproche de "Chanson d'amour" qui selon moi prolonge le texte de 'C'est pas d'l'amour'.

Oscar Figueiredo
Là-Bas, 21 février 1997



Mais je pense que JJG va encore plus loin : il prétend que toutes les formes courantes de l'amour, tout ce qu'on a l'habitude de voir et de faire, concernant l'amour, et bien, ça n'est pas de l'amour. Et il se demande ce que c'est.

D'ailleurs, en concert, il modifie la fin de cette chanson : Jean-Jacques répète certaines descriptions, Carole et Michael lui répondent : "C'est pas d'l'amour". JJG demande : "C'est quoi alors ? ". Il ajoute : "Ça y ressemble pourtant" !

C'est amusant parce que j'ai eu l'impression qu'entre l'écriture de la chanson et le concert, il avait évolué sur cette question.

Jean-Claude Lévy
Là-Bas, 21 février 1997



Pour ce qui est de "C'est pas d'l'amour", c'est une chanson que j'avais beaucoup de mal à comprendre. Je considérais que tout ce qu'il décrivait était bel et bien de l'amour. Seulement, il existe des tas d'amours différents... Et puis, je suis en train de vivre une très belle histoire d'amitié très intense, et là, je comprends cette chanson. En fait, toutes mes copines me disent : "tu es amoureuse" mais moi, je sais pas. Il y a quelques temps, je savais que "non" et je me demandais comment elles pouvaient mélanger une très forte amitié avec des sentiments amoureux... "C'est pas de l'amour", c'est ça. C'est tous ces merveilleux moments qui ne sont finalement pas de l'amour au sens "amoureux"... Mais cette chanson peut aussi être vue du point de vue "amour qui vieillit", en effet. D'ailleurs, je pense que c'est plutôt dans ce cadre-là que Jean-Jacques l'a écrite.

"C'est plus d'l'amour".ça veut bien dire que ça l'a été... Donc, l'histoire de ce couple est finie, ils s'aiment de façon différente, c'est plus une complicité de tous les jours qui s'est instaurée mais la "petite lumière" est morte, usée avec les années et remplacée par ces moments partagés. C'est beau et triste à la fois.

Dans quelle mesure un amour peut-il durer toute une vie si on a cette vision des choses ? Il y a, forcément, un moment où cet amour "de base" meurt et se transforme de cette façon... et c'est une lucidité de le constater. C'est vrai, quand on voit les vieux couples, c'est plus vraiment de "l'amour-passion", je le vois avec mes grands-parents, ils sont amoureux mais de manière différente des "premières années", la vie les a usés et consolidés à la fois. Ils se comprennent sans se parler, juste un regard... Mais est-ce que ce n'est justement pas ça l'amour ? Il me semble que c'est ce que Jean-Jacques voulait un peu dire avec la version "concert"...

Géraldine Gauthier
Là-Bas, 21 février 1997



De même pour moi Géraldine. J'ai toujours beaucoup de mal à écouter cette chanson. Je comprends, s'il veut dénoncer les "vieux" couples qui vivent côte à côte et s'accommodent sans jamais se connaître vraiment, mais il semble décrire aussi les "vieux" couples comme étant incapables de soutenir un vrai amour. Il y a tout autour de nous beaucoup de couples estropiés mais les "couples qui durent" ne doivent pas être catégorisés et diminués systématiquement. Beaucoup durent parce que l'amour y est justement réel.

Je ne peux pas personnellement dissocier le mot "amour" du mot "connaître". Je pense à un exemple comme Johnny Hallyday. Il a fait l'amour à beaucoup de femmes dans sa vie mais je ne pense pas qu'il se soit donné le temps de véritablement "aimer" une femme. Si, dès que l'autre apprend à te connaître vraiment ou que tu apprends à connaître l'autre vraiment, l'amour disparaît, ce n'était pas de "l'amour" pour commencer ; "l'autre" était un fantasme qui n'existait que dans ta tête. Accepter de connaître l'autre et d'être connu par l'autre est le seul moyen de créer une véritable intimité. Cette intimité-là est l'Amour, avec un grand A. Tu aimes et es aimé "inconditionnellement". Un amour qui n'est pas inconditionnel n'est pas un véritable amour. Il faut dire aussi qu'aimer inconditionnellement ne se fait pas du jour au lendemain. C'est un long voyage, l'amour...

Yvonne Williams
Là-Bas, 24 février 1997



 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris