Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

End of an end

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : You You Music

Version originale
Année : 1979
Interprétée par : Taï Phong
Distribuée par : Warner

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1979 Taï Phong LP Last Flight WEA 56740
1979 Taï Phong K7 Last Flight WEA 456740
1984 Taï Phong LP Les Années Warner WEA 240 516-1
1984 Taï Phong K7 Les Années Warner WEA 240 516-4
1984 Taï Phong CD Les Années Warner WEA 240 516-2
1994 Taï Phong CD Last Flight WEA 4509-96265-2
1996 Taï Phong CD Last Flight (Japon) WPCR 1718
2007 Taï Phong CD Last Flight WPCR-12522 (Japon)


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

End of an end

Evening in the park
Dinnertime, everyone's grooving
The clemency of these last summer heats
Maid brings the dish, starts to serve
Father's cutting our bread slowly
As he always does
So calm is everything

What makes us stop doing
What we're doing all at once
Could it be the sudden silence just
Like the end of an end
The end of an end

They came in the night
They were freaks with empty eyes
Mighty hands and scales
Black head with scribble legs

Instead of guns they used fire
Wings of raven meant for real
I stood helpless
Just will be my place

Suddenly the sunlight why
Will they hunt us, are they sly
Lay down your gun and we can die
Too late to hide, too late to fight

Goodbye

Days of grace
Won't change anything
Just turn to write
These words you'll remember

They came in the night
They were freaks with empty eyes
Mighty hands and scales
Black head with scribble legs

Suddenly the sunlight why
Will they hunt us, are they sly
Lay down your gun and we can die
Too late to hide, too late to fight

La fin d'une fin

Un soir dans le parc
Cest lheure du dîner, tout le monde prend son pied
La clémence de ces dernières chaleurs d'été
Une jeune fille apporte le plat, commence à servir
Père coupe notre pain doucement
Comme il le fait toujours
Tout est si calme

Ce qui nous fait nous arrêter
Ce que lon faisait tous en même temps
Pourrait être ce soudain silence juste
Comme la fin dune fin
La fin dune fin

Ils vinrent dans la nuit
C'étaient des monstres aux yeux vides
Aux mains fortes avec des écailles
Une tête noire et des jambes dégingandées

Ils utilisaient du feu au lieu darmes
Des ailes de corbeau que lon croyait réelles
Jétais debout désemparé
Là où était ma place

Soudain le soleil, pourquoi
Nous chasseront-ils, sont ils sournois
Laisse à terre ton arme et nous pouvons mourir
Trop tard pour se cacher, trop tard pour se battre

Au revoir

Les jours de grâce
Ne changeront rien
Retournes-y juste pour écrire
Ces mots dont tu te souviens

Ils vinrent dans la nuit
C'étaient des monstres aux yeux vides
Aux mains fortes avec des écailles
Une tête noire et des jambes dégingandées

Soudain le soleil, pourquoi
Nous chasseront-ils, sont ils sournois
Laisse à terre ton arme et nous pouvons mourir
Trop tard pour se cacher, trop tard pour se battre

Traduction de l'anglais d'Alice M.

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Ludovic Lorenzi : Par rapport à l'album "Last flight", est-ce que vous étiez convaincu qu'un troisième album aurait pu faire redémarrer le groupe ou vous pensiez que ça ne servait à rien d'enregistrer ce troisième album ?

Jean Mareska : Alors, "Last flight" et ça va corroborer ce que je vous disais à propos des ventes de "Windows" "Last flight" est un disque qu'on a enregistré à la demande du commercial de WEA. C'est à dire que les commerciaux de temps en temps demandent "Y'a pas un nouvel album de Taï Phong qui va arriver bientôt ? Parce que, regarde le premier, il a vendu 50, 60, 80 000 Et puis, le deuxième, ça a du vendre 25, 30 000. Ce n'est pas si mal que ça. Pourquoi vous ne faites pas un troisième album ?" Donc, j'ai réuni tout le monde à ce moment- là. Mais entre-temps, Jean-Alain était déjà parti, donc il y avait un autre clavier. Il y a eu cette histoire du fameux concert à Créteil où trois jours avant, Jean-Alain s'est tiré parce qu'il n'en pouvait plus et où il les a plantés Mais je le comprends La situation devenait invivable au sein du groupe. Donc, pour faire ce concert à Créteil, comme il n'y avait pas un clavier qui pouvait apprendre en trois jours les quinze morceaux du concert, ils ont pris quatre claviers différents, je crois, et chacun a appris deux ou trois morceaux. Et puis, à la fin, ils ont gardé le meilleur - ce qui leur semblait être le meilleur des quatre claviers - et ils l'ont adjoint au groupe. C'est Pascal Wuthrich qui, à ce moment-là, est arrivé. Donc, ce dernier album, "Last flight" - c'est moi qui ai trouvé le titre, ça m'amusait beaucoup. Je sentais que c'était l'album de la fin - a été fait vraiment de bric et de broc - non, pas de bric et de broc - il a été fait dans de bonnes conditions techniques, puisqu'on l'a enregistré à Gang. Mais chacun venait faire sa chanson. Stéphane a profité un peu du flou pour pouvoir enfin chanter, placer une composition à lui. Michael est arrivé lui aussi avec des compos. Chaque musicien venait pour ses titres à lui, faisait venir celui du groupe dont il avait besoin pour un solo de guitare, pour ceci, pour cela Je ne pense pas que dans "Last flight", les cinq membres du groupe se soient retrouvés une seule fois ensemble en studio.

Rencontre avec Jean Mareska
Issy-les-Moulineaux, 20 juillet 2001


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris