Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Farewell gig in Amsterdam

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Stephan Caussarieu
Compositeur : Stephan Caussarieu
Editée par : You You Music

Version originale
Année : 1979
Interprétée par : Taï Phong
Distribuée par : Warner

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1979 Taï Phong LP Last Flight WEA 56740
1979 Taï Phong K7 Last Flight WEA 456740
1994 Taï Phong CD Last Flight WEA 4509-96265-2
1996 Taï Phong CD Last Flight (Japon) WPCR 1718
2007 Taï Phong CD Last Flight WPCR-12522 (Japon)


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Farewell gig in Amsterdam

He turns that handle ... shine
Playing tunes for people passing by
Looks so sad I guess you wonder why
Well, he's on ... a new day
No one there to guide him on his way
No one there to comfort his dismay

From the cold lonely nights
These dreams filled with fear
Full of brothers and fights
There's no peace for man here

They always passed by on their way
After school to hear the organ play
Old man smiled and beckoned them to stay
So they sat there for a while
Round the fire to keep them from the cold
And they listened to tale he told

So he starts to recall
Days of youth in Brazil
In the cold of the north
He was gulping the pill

So he starts to recall
Days of youth in Brazil
In the cold of the north
He was gulping the pill

Once was a star
He became the master round
To hear him play those tom toms
Vibes and gong on my drum

Music from afar
With a great percussion sound
Playing summers and dancing along
With the song, what went wrong

Success
After success he
Returned to play
A farewell gig in Amsterdam

He met
A nice young girl and
He fell way down under her spell
He quit the band

All good things must end
She drove hime round the bend
He lost all his pride

Concert d'adieu à Amsterdam

Il tourne la manivelle... étincelante
En jouant pour les personnes qui passent par là
Il a lair si triste, je suppose que tu te demandes pourquoi
Et bien, il est... en partance
Il ny a personne là-bas pour le guider
Ni personne pour le réconforter

Durant ces nuits froides en solitaire,
Il fait des rêves remplis de terreur,
Remplis de ses frères et de combats,
Il nest pas de paix pour les hommes là-bas.

Ils passaient toujours par là en rentrant
De lécole pour lentendre jouer de lorgue,
Le vieil homme souriait et leur faisait signe de rester.
Alors ils sasseyaient un petit moment,
Autour du feu pour se protéger du froid
Et ils lécoutaient raconter son histoire.

Il se remémore ainsi
Sa jeunesse au Brésil.
Dans le froid du nord,
Il avalait difficilement la pilule

Alors il se remémore
Sa jeunesse au Brésil.
Dans le froid du nord,
Alors quil tentait davaler la pilule

Autrefois, il était une star.
Il était le maître des alentours
On venait pour lentendre jouer du tam-tam
Les vibrations et les coups sur ma batterie

La musique que lon entend au loin
Dans un grand bruit de percussion
En jouant tout lété et dansant,
Au rythme de la chanson, quest-ce qui a mal tourné ?

Succès,
Après succès, il
Est retourné jouer
Un concert dadieu à Amsterdam

Il a rencontré
Une jeune et jolie fille et
Il est littéralement tombé sous son charme
Il a abandonné le groupe

Toutes les bonnes choses ont une fin
Elle la fait tourner en bourrique
Et il a perdu toute sa fierté

Traduction de l'anglais de Dominique Vanoirbeck

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Ludovic Lorenzi : La dernière question. Je vais vous citer tous les titres que vous avez composés, un par un, et je vais vous demander ce qui vous a inspiré pour écrire ces titres. Donc, on commence par le premier, "Farewell gig in Amsterdam" de 1979.

Stéphan Caussarieu : Cest un peu lhistoire de Taï Phong et cétait un peu lhistoire de Taï Phong sur sa fin. Cest à dire que cétait un peu le dernier concert à Amsterdam. On nest jamais aller jouer à Amsterdam mais ce nest pas grave, cest parce que je trouvais ça très [rires] cétait plus mélancolique encore, les canaux et ces villes du nord, comme ça. Mais musicalement, par contre, cétait une époque où jétais très très à lécoute des musiques assez complexes que faisaient Genesis, Yes ou même un petit peu du Jazz rock qui sécoutait beaucoup à lépoque et que je jouais avec dautres musiciens dans dautres groupes. Et javais envie que Taï Phong aille un petit peu dans ce créneau là, ne reste pas sur des musiques, des chansons très très cool, Pink Floyd et tout ça. Javais envie que ça bouge un peu plus. Je pense que Jean-Jacques aussi avait cette envie là mais, lui, dans un style plus rock. Moi, cétait plus rock anglais, je dirais. Voilà.

Rencontre avec Stéphan Caussarieu
Entretien enregistré à Paris le 8 mars 2001
Parler d'sa vie, le 6 août 2001


Ludovic Lorenzi : Par rapport à l'album "Last flight", est-ce que vous étiez convaincu qu'un troisième album aurait pu faire redémarrer le groupe ou vous pensiez que ça ne servait à rien d'enregistrer ce troisième album ?

Jean Mareska : Alors, "Last flight" et ça va corroborer ce que je vous disais à propos des ventes de "Windows" "Last flight" est un disque qu'on a enregistré à la demande du commercial de WEA. C'est à dire que les commerciaux de temps en temps demandent "Y'a pas un nouvel album de Taï Phong qui va arriver bientôt ? Parce que, regarde le premier, il a vendu 50, 60, 80 000 Et puis, le deuxième, ça a du vendre 25, 30 000. Ce n'est pas si mal que ça. Pourquoi vous ne faites pas un troisième album ?" Donc, j'ai réuni tout le monde à ce moment- là. Mais entre-temps, Jean-Alain était déjà parti, donc il y avait un autre clavier. Il y a eu cette histoire du fameux concert à Créteil où trois jours avant, Jean-Alain s'est tiré parce qu'il n'en pouvait plus et où il les a plantés Mais je le comprends La situation devenait invivable au sein du groupe. Donc, pour faire ce concert à Créteil, comme il n'y avait pas un clavier qui pouvait apprendre en trois jours les quinze morceaux du concert, ils ont pris quatre claviers différents, je crois, et chacun a appris deux ou trois morceaux. Et puis, à la fin, ils ont gardé le meilleur - ce qui leur semblait être le meilleur des quatre claviers - et ils l'ont adjoint au groupe. C'est Pascal Wuthrich qui, à ce moment-là, est arrivé. Donc, ce dernier album, "Last flight" - c'est moi qui ai trouvé le titre, ça m'amusait beaucoup. Je sentais que c'était l'album de la fin - a été fait vraiment de bric et de broc - non, pas de bric et de broc - il a été fait dans de bonnes conditions techniques, puisqu'on l'a enregistré à Gang. Mais chacun venait faire sa chanson. Stéphane a profité un peu du flou pour pouvoir enfin chanter, placer une composition à lui. Michael est arrivé lui aussi avec des compos. Chaque musicien venait pour ses titres à lui, faisait venir celui du groupe dont il avait besoin pour un solo de guitare, pour ceci, pour cela Je ne pense pas que dans "Last flight", les cinq membres du groupe se soient retrouvés une seule fois ensemble en studio.

Rencontre avec Jean Mareska
Issy-les-Moulineaux, 20 juillet 2001


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris