Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Je l'aime aussi

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Editions J.R.G.

Version originale
Année : 1990
Interprétée par : Fredericks - Goldman - Jones
Distribuée par : C.B.S.

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1990 Fredericks - Goldman - Jones LP Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-1
1990 Fredericks - Goldman - Jones K7 Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-4
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones CBS 467 729-2
1990 Fredericks - Goldman - Jones LP Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 468 513-1 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones K7 Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 458 513-4 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones (Angleterre) 468 513-2 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD Fredericks - Goldman - Jones (USA) CK 47844
1990 Fredericks - Goldman - Jones 45 T CBS 656 515-7 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones Maxi 45 T hors commerce SAMP 1459 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD 2 titres EPC 656 515-1 non disponible.
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD 3 titres COL 656 515-9
1990 Fredericks - Goldman - Jones CD 3 titres (Angleterre) EPC 656 515-2 non disponible.
1991 Fredericks - Goldman - Jones Intégrale CD7 COL 469 217-2
1992 Fredericks - Goldman - Jones K7 Sur scène COL 472 787-4
1992 Fredericks - Goldman - Jones CD Sur scène COL 472 787-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD1 COL 498 836-2
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD2 COL 498 836-2


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

On devrait pas croiser dans les rues
Les beaux regards des belles inconnues
Surtout ne plus entendre les voix
De ces sirènes aux parfums hors la loi
J'ai pas tué, pas nié, pas volé
Pas même réussi à regretter
Quand j'suis contre elle, c'est pas contre toi
Et quand on aime, d'abord, on n'compte pas
On pardonne un jour tous les faits de guerre
On n'oublie guère les effets de l'amour

Banale histoire anormale, amorale
Illégal écart entre bien et mal
Belle et blasphème la même nouvelle
Primo je t'aime, t'aime

Mais qu'y puis-je si j'l'aime aussi ?
On n'aura jamais de train pour l'amour
Jamais d'horaires, de rails, sans détours, la vie
J'l'aime aussi
Et Rome sermonne et clochers carillonnent
Y en a pourtant tant qui n'aiment personne

Si l'homme occidental est monogame
Sait-on si l'amour l'est aussi ?
Pas loin d'ici, à quelques kilomètres
L'on dit que le "game est poly"
Jules et Jim et Jeux interdits
Quand les musiques en trio sont jolies
Dites-moi qui, qui mérite ici
L'exclusivité de toute une vie ?

Dans les marées basses du manque d'amour
Bénis les vivants même à double tour d'envie
J'l'aime aussi
Où et quand, à qui, de quoi s'excuser
Y en a tant qui haïssent à volonté

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Philippe Robin : "Je l'aime aussi", chanson où vous chantez à trois. Dans cet album, il n'y aura qu'une chanson, on va le voir tout à l'heure, où vous chantez tout seul. "Je l'aime aussi" ?

Jean-Jacques Goldman : Elle est assez représentative finalement de l'album dans le sens où on chante tous les trois, on se répond... ça fait presque un peu comédie musicale. Je me souviens de cette chanson avec beaucoup de temps passé sur le son du rift de guitare où on empilait une guitare claire électrique, une guitare très saturée et une guitare acoustique. Je me rappelle du solo de guitare du milieu où on joue Michaël et moi qui nous a bien plu, et puis la partie de cuivres de la fin donc avec les Kick Horns, une section de cuivres de Londres, qui est venue deux, trois jours avec nous.

Coffret audio Fredericks - Goldman - Jones
Sony Music France, novembre 1990


Jean-Jacques Goldman : C'est un gros riff de guitares, deux solos, entre Michael et moi. On se répond mutuellement.

Date et lieu inconnus


Jean-Jacques Goldman : Dans cette chanson, je disais simplement que je vois beaucoup de gens qui vivent à deux puis qui s'aiment pas. Ou y'a pas beaucoup d'amour, finalement.

Brunch
Europe 2, 3 avril 1994


Jean-Jacques Goldman : A priori, ce qu'on se rend compte c'est qu'il y a actuellement, je crois, (...) deux séparations sur trois en région parisienne. Et puis les troisièmes qui restent ensemble, en général, c'est pas très brillant. Donc, il me semble, quand même, qu'il y a un léger problème sur la vie à deux, telle que nos parents nous l'ont léguée. Il y a peut-être d'autres choses à voir... En ce qui me concerne, c'est beaucoup plus facile dans le sens où la vie à deux, elle est...

Laurent Boyer : T'as moins de contraintes.

Jean-Jacques Goldman : C'est ça. Il y a beaucoup de séparations, il y a beaucoup de moments où on n'est pas là... Donc le fait, comme ça, de partager beaucoup moins de quotidien, à mon avis, est un facteur de longévité. Ça facilite beaucoup les choses. Contrairement à ce qu'on croit, je crois que nos métiers favorisent la vie de couple, ne serait-ce que par...

Laurent Boyer : Par l'éloignement et le désir de l'autre quand il est pas là. Le désir de se retrouver aussi.

Jean-Jacques Goldman : Voilà, c'est ça.

Laurent Boyer : Et le fait qu'il y ait toujours une attente de l'autre et une incertitude sur l'autre.

Jean-Jacques Goldman : Et puis le fait de ne pas vivre cette espèce de quotidien qui ronge, qui détruit beaucoup les choses.

Laurent Boyer : Ouais. Et il faut les moyens pour ça.

Jean-Jacques Goldman : C'est vrai.

Laurent Boyer : Il faut aussi moins de contraintes sociales et plus de liberté.

Jean-Jacques Goldman : Voilà.

Laurent Boyer : Donc, privilégiés, quoi.

Jean-Jacques Goldman : Deux salles de bains.

[rires]

Brunch
Europe 2, 3 avril 1994


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris