Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Long is the road (Américain)

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : J.R.G. / BMG Music Publishing France

Version originale
Année : 1984
Interprétée par : Jean-Jacques Goldman
Distribuée par : C.B.S.

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1984 Jean-Jacques Goldman LP Positif LP EPC 25 852
1984 Jean-Jacques Goldman K7 Positif K7 40-25 852
1984 Jean-Jacques Goldman CD Positif CD EPC 25 852
1984 Jean-Jacques Goldman 45 T EPC A 4821
1984 Jean-Jacques Goldman Maxi 45 T EPC A 124 821
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En public EPC 4501911
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En public GFC 90749 (Canada)
1986 Jean-Jacques Goldman 2 K7 En public EPC 450191-4
1986 Jean-Jacques Goldman 2 CD En public EPC 450191-2
1989 Jean-Jacques Goldman 2 LP Traces EPC 463 426-1
1989 Jean-Jacques Goldman K7 Traces EPC 463 426-4
1989 Jean-Jacques Goldman 2 CD Traces EPC 463 426-2
1991 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif COL 467 337-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD2 COL 469 217-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD4 COL 469 217-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD6 COL 469 217-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD8 (version longue remixée) COL 469 217-2
1992 Jean-Jacques Goldman LP Tour souvenir (Corée) Sony CPL-1249
1992 Fredericks - Goldman - Jones 45 T (medley) COL 658 806-7
1992 Fredericks - Goldman - Jones Maxi 45 T hors commerce (medley) SAMP 1715 non disponible.
1992 Fredericks - Goldman - Jones K7 2 titres (medley) COL 658 806-4 non disponible.
1992 Fredericks - Goldman - Jones CD 2 titres (medley) COL 658 806-1
1992 Fredericks - Goldman - Jones CD 2 titres hors commerce (medley) PRO 717 non disponible.
1994 Jean-Jacques Goldman 2 CD Premier Album / Positif COL 477 475-2
1996 Jean-Jacques Goldman 2 K7 Singulier COL 485 080-4
1996 Jean-Jacques Goldman 2 CD Singulier COL 485 008-2
2002 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif ?


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1990 Jean-Félix Lalanne livre de partitions + K7 HD002
27 mai 2000 Patrick Fiori et Carole Fredericks Tapis Rouge spécial Roland Garros - non disponible.
2000 les Fous Chantants 1 000 choristes rendent hommage à Jean-Jacques Goldman 05082000
2007 Chimène Badi Double CD La caravane des Enfoirés ULM 301 752-7

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Année Titre Langue Interprète Auteur de l'adaptation Pochette
1984 USA
(Long is the road)
anglais Jean-Jacques Goldman Dominique Simpson-Jones

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Au-delà de nos vents, passée notre frontière
Dans ces pays soleil de sable et de pierre
Là où malgré les croix et malgré les prières
Les dieux ont oublié ces maudites terres

Dans sa pauvre valise, ses maigres affaires
Une histoire banale d'homme et de misère
Il tient dans sa chemise ses ultimes richesses
Ses deux bras courageux, sa rude jeunesse
Et tout contre sa peau comme un trésor inca
Son nom sur un visa pour les USA
But long is the road
Hard is the way
Heavy my load
But deep is my faith
Long is the road

Sur des highways sixty one, l'ombre d'un Zimmermann
Dix trains de losers pour un Rockfeller
Brûler sa peau pour être un Battling Joe
Quand chaque espoir se décline en dollars

Jusqu'aux bannières où les stars s'affichent
Sous les lumières, tout est blanc, propre et riche
Du "jeudi noir" jusqu'aux bleus de John Ford.
Dans chaque histoire se cache un chercheur d'or

(Version Gospel 1986)
My heart keeps crying what I lose
And my soul still sings the blues

Was it your voices that I heard
Was it an angel or a bird

Oh Lord, oh Lord
Oh Lord, oh Lord
When the pilgrim's knocking
Open up your door

Oh Lord, oh Lord
Oh Lord, oh Lord
Hear the poor poor Daddy Weddy just once more
Oh Lord, oh Lord
Oh Lord, oh Lord
When the pilgrim's praying and rocking his soul
Oh Lord, oh Lord
Oh Lord, oh Lord
Heavy's the weight of my dear Lord's rule
Ouh ouh...

Hear me when I'm down on my knees
Hear me listen to my plea
So many words you just cannot tell
When rings and rings the chapel's bell

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Laurence Lefèvre : Tu as écrit Américain. L'Amérique te fascine ?

Jean-Jacques Goldman : Je n'en suis pas inconditionnel, je le dis. C'est un pays dur où l'on perd vite ses illusions mais le rêve américain de liberté demeure. Ça m'a toujours fasciné de voir les migrations des pays pauvres vers les USA où l'on sait bien qu'il y a du racisme, du chômage. On n'a jamais vu des migrations en masse vers l'URSS, par exemple, où pourtant il y a du travail et pas de criminalité. Ce que les émigrants cherchent donc à trouver, plus que la sécurité, c'est la liberté.

Rencontre du deuxième type
Chanson n°10, 1984


Myriam  : Qui décide du choix des 45 Tours ?

Jean-Jacques Goldman  : Ben maintenant cest moi ! [rires]. Ça na pas toujours été mais enfin Quand jétais Tu sais, cest très dur au début parce quon ne sait pas si ça va avoir du succès ou pas. Donc, quand il y a plusieurs avis, tu doutes toujours un peu. Pour linstant, il y a deux fois où je doutais un peu et jai laissé faire la maison de disques et les deux fois, cest eux qui ont eu tort.

Myriam  : Cétait pour quels titres ?

Jean-Jacques Goldman  : (...) Ils ne croyaient pas du tout dans "Américain" et on a quand même sorti "Américain" en troisième et il a beaucoup mieux marché même que celui davant.

Interview de Jean-Jacques Goldman à Digne
[support inconnu], le 07 mars 1986


Jean-Jacques Goldman : Je n'ai jamais douté du succès de "Long is the road", par exemple mais pour les faire, pour les construire, les arranger, c'est beaucoup plus difficile de faire une chanson comme "A nos actes manqués" qu'une chanson comme "Nuit". En gros, les chansons rapides sont beaucoup plus difficiles à faire que les chansons lentes.

Génération Laser
RTL, 15-19 novembre 1991


Michael Jones : C'est Jean-Jacques qui a sauté le deuxième couplet à Américain !

Concert à Narbonne, 5 août 1995


Carole Fredericks : Un jour, j'étais dans mon bureau, j'étais au quarante-huitième étage et je me suis dit : "Si tu restes ici un an de plus, tu vas sûrement sauter !" Je ne pouvais plus ! J'ai dit: "bon, écoute, tu prends le risque, t'es pas si nulle, j'ai la foi, je chante quand même un peu mieux." Je me suis dit, je vais tenter ma chance et, sinon, je peux toujours dire : "J'ai vu la tour Eiffel, j'ai vu l'Arc de Triomphe, j'étais là-bas".

Fréquenstar
M6, 5 décembre 1993


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 




Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris