Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Tu t'en iras

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Sam Brewski
Compositeur : Sam Brewski
Editée par : Music Addict

Version originale
Année : 1993
Interprétée par : Christopher Thompson
Distribuée par : Remarck

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1993 Christopher Thompson K7 Christopher Thompson Remarck 517655-4
1993 Christopher Thompson CD Christopher Thompson Remarck 517655-2
1993 Christopher Thompson CD 2 titres Remarck 861 796-2


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
2001 Roch Voisine CD Roch Voisine RVCD 2303 (Canada)
2001 Roch Voisine CD Roch Voisine BMG 489 950-2 (France)

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Tu t'en iras comme une larme
Un peu de sel en goutte d'eau
Que font les larmes à nos visages
Après nos peines et nos orages
Que font les larmes après nos peaux

Tu t'en iras comme un silence
Comme une page sans écrit
Un ridicule pas de danse
Comme une excuse un non-sens
Comme un silence où tout est dit
Tu t'en iras

Tu t'en iras comme une étoile
Comme les espèrent les rois
Comme une nuit qu'un matin pâle
Pas à pas ne remplace pas
Sans que l'on sache bien pourquoi
Et moi j'aurai froid

Tu t'en iras comme une image
La fin du film au cinéma
Quand on rallume dans la salle
Et qu'on reste assis sans courage
Et quand le vrai reprend ses droits
Et moi je veux pas
Et moi j'aurai froid

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Jean-Jacques Goldman : C'est un jeune artiste pour lequel j'avais écrit plusieurs chansons : il a choisi "Tu t'en iras". Ça n'a pas marché.

J.J. Goldman, auteur, compositeur...
Solo n° 2, novembre / décembre 1997


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu



Comparaisons entre "Quand tu danses", "Tu t'en iras" et "Petite fille".

"Quand tu danses" : le verbe "danser", que Gaétan a déjà rapproché du fait qu'une danse peut avoir différentes significations me parait réel. Une femme vit sa vie de tous les jours et qui va de droite et de gauche peut être vue comme "une danse". Et puis il y a surtout la signification beaucoup plus sensuelle de la comparaison avec le fait que la femme a un autre amant. Tout simplement. D'ailleurs, en disant ça, je me rends compte que "Le ballet" c'est exactement ça !!! :-) Encore une chanson qui parle de la danse dune manière détournée...

"Tu t'en iras" : comme vous pouvez vous en douter, cette chanson traite du départ de la femme toujours aimée par lhomme (cf. "Quand tu danses".). A un moment, les paroles disent : "Un ridicule pas de danse" pour signifier ce départ... Je ne sais pas pour vous mais cela mévoque le même thème que dans "Quand tu danses". C'est quelque chose qui échappe au garçon : la danse est vue comme quelque chose de typiquement féminin (ce qui est faux), quelque chose d'incontrôlable, de non-palpable... un registre inconnu ou presque ! Un de ces mystères féminins que les hommes ne comprennent pas, en quelque sorte...

"Petite fille" : il évoque aussi la danse : "Entre un rêve et deux pas de danse". Mais là, c'est la danse d'une enfant. C'est différent. Je rapprocherais plus cette "danse" à celle de "Rat des villes". "Rat des villes" n'étant pas une chanson de JJG mais de Gaëtan Namouric.

Géraldine Gauthier
Là-Bas, 11 décembre 1997



 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris