Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

 

Enfoirés 2002 : Tous dans le même bateau

Pas vraiment tous dans le même bateau.

Trop fâchée pour garder ce coup de colère pour moi, et tant pis si je suis la seule... Michael : bon pour arborer un simple tee-shirt avec son prénom et figurer au final, c'est tout ! Carole, carrément aux oubliettes... juste un rapide coup de caméra (encore fallait-il avoir l'oeil !) sur une bonne âme du public qui avait pris la peine de lui rendre hommage... Cela aurait été moins choquant si tous les "absents" l'avaient été... mais on a vu Mimie, et Julien, et Alain... eux on les reverra l'année prochaine. Pas Carole ! Quant aux musiciens ? Quels musiciens ?!? Ah bon, ce n'était pas une bande enregistrée, tous ces accords qui collaient aux différents interprètes ? Pourtant loin d'être évident quant à certains :-( Eux aussi, malgré tout leur talent, leur engagement, bons pour ne figurer qu'au générique final ?!

Monsieur le metteur en scène du spectacle des Enfoirés, s'il vous plaît, plutôt que de paraître plus hilare qu'est votre véritable nature, pourriez-vous plus simplement, tout en respectant l'objectif audience indispensable, donner une place méritée à tous les acteurs de ce spectacle tant attendu ? Merci.

Christine Tascher
En passant, 22 février 2002
Tous droits rservs



Franchement, même si comme toi j'ai été triste qu'il n'y ait pas eu d'hommage à Carole, j'ai plutôt aimé cette soirée des Enfoirés. Même si, aussi, j'aurais aimé que Michael Jones soit plus présent, et même si je n'ai pas aimé que "On ira" disparaisse mystérieusement du spectacle, alors qu'elle devait me semble t-il, figurer dans un des medleys. J'ai aussi trouvé bizarre de reprendre en début d'émission "Le pouvoir des fleurs", qui clôturait celle de l'an passé.

Je sais que la soirée de 99 que je n'avais pas du tout aimé avait été orchestrée par... Pascal Obispo, Goldman étant à ce moment là en tournée, et comme cette année JJG devait avoir pas mal de boulot pour préparer sa nouvelle tournée, il ne serait pas étonnant qu'Obispo s'en soit de nouveau occupé. Et c'est pourquoi je suis plutôt agréablement surpris !

Xavier
En passant, 23 février 2002
Tous droits rservs



Et bien non tu n'es pas la seule ... Moi j'ai eu du mal à embarquer dans le même bateau et j'ai bien failli écourter la croisière au bout de dix minutes dès la cacophonie de Cabrel, Laroque et Noah sur "Tomber la chemise". Dans un premier temps, je me suis dit que c'était parce que cette année, je n'y avais pas assisté comme les deux précédentes et donc je ne pouvais pas "être dans le bateau" dès le départ mais bon quoi qu'on en dise la première partie (jusqu'à la première page pub), pas terrible....

Heureusement quelques bons moments ensuite quand même malgré un manque évident d'équilibre de temps de participation des différents intervenants...

Et dans la catégorie "Je suis là mais je ne sais pas pourquoi" : Titoff, Emile et Images, Bixente Lizarazu, Franck Leboeuf et David Hallyday (d'ailleurs je me demande si ce n'est pas un montage cette avant-dernière chanson ?. N'aurait-elle pas été enregistrée sur l'une des autres soirées à Marseille ?).

Madly L.
En passant, 23 février 2002
Tous droits rservs



Déçue !!! Oui je suis déçue, et je me demande si nos Enfoirés ont changé de cap : si les années précédentes j'ai toujours trouvé superbe cette émission, cette année elle ne l'était pas et je suis déçue. Je le suis d'abord d'avoir vu des Enfoirés "fantômes"(Michael Jones, entre autres,j'ai d'ailleurs cru qu'il n y était pas cette année jusqu'à la fin), ensuite de voir qu'il y a eu un hommage à Gilbert Bécaud alors que Carole qui était avec eux n'a pas eu le droit à une seule allusion, et puis j'ai moins apprécié les chansons (il y en a une de belle notamment avec Bruel / Kaas pour "le France"...), enfin j'ai trouvé que c'était toujours les mêmes qui revenaient sur scène, les passages étaient moins variés. Maintenant j'espère juste que l'année prochaine ce sera meilleur.

Joëlle Depagne
En passant, 23 février 2002
Tous droits rservs



Je suis bien d'accord avec Christine et je rajouterais que la présence tant attendue de Laurent Voulzy m'a semblé fort figurative, dire que JJG se dit "fan"... Alizée et Lorie sont probablement très sympathiques, mais je ne peux pas m'empêcher de leur trouver moins de talent... En parlant d'audience, vous aurez remarqué que TF1 a sucré un medley, heureusement présent sur le CD, pour pouvoir placer 4 écrans pubs sans retarder "Sans aucun doute". Ça ne serait sans aucun doute pas arrivé du temps de France 2, enfin... Ceci étant, j'ai trouvé cette nouvelle croisière des Enfoirés très agréable et rafraîchissante, ça valait bien l'année dernière qui était déjà tof ! Seules les animations entre les chansons étaient vraiment bâclées.

Matthieu Reynaert
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Après les quelques commentaires que vous avez fait sur les Enfoirés 2002, je m'en vais vous faire part de mes impressions après deux visionnages de la soirée.

Bon, tout d'abord, je n'étais pas à Marseille pour aucune des trois soirées. Comme chaque année, l'excitation et l'impatience de voir le spectacle à la télé se faisaient sentir.

Dans l'ensemble, une bonne soirée mais qui m'a un peu laissé sur ma faim sur la fin...

La forme : La même que l'année dernière et que l'année d'avant et que celle d'avant et que celle.... Deux chansons en entier/ medley / deux chansons en entier/ medley…

Moi, j'aime bien, mais je crois que ça s'essouffle un peu quand même. Je le disais déjà l'année dernière, je verrais bien un remaniement, histoire de donner une véritable originalité au spectacle.

Le début : Moi, je ne trouve pas ça très malin d'avoir repris le single de l'année dernière. D'abord parce que pour moi, c'était la meilleure fin qu'ils aient jamais faite, et donc on perd l'originalité 2001. Ensuite, parce qu'il n'y a vraiment rien de nouveau (on s'assoit, on chante, on lance des fleurs)... Si encore ils avaient fait une version différente (genre Pas toi / En passant 1998)...

Peut-être était-ce pour faire plaisir à Laurent Voulzy qui dans tout le spectacle, n'a chanté qu'une phrase : "qu'écoutait en rêvant la petite fille au tourne-disque folle"... Remarquons que la chanson, au départ, est de lui... Un véritable effort de sa part... Non, je me moque, mais peut-être a-t-il chanté les autres soirs, comme apparemment Michael Jones, le grand fantôme de la retransmission télé...

Le concept bateau : Pas mal original finalement ! C'est là qu'on se rend compte qu'il y a quand même eu des tonnes de chansons écrites sur la mer et les bateaux...

Forcément il manque "La mer", "Santiano" et "C'est pas l'homme qui prend la mer", mais on les a déjà eues il y a deux ans, me semble-t-il...

Les chansons tubes :
"Ces soirées-là" : super chorégraphie, merci Jean-Jacques, merci Yannick. Pierre Palmade pourrait par contre arrêter de vouloir à tout prix faire une imitation de Claude François, ça devient lourdaud...
"Tomber la chemise" : très très approximatif... Heureusement que Cabrel avait appris la chanson, lui...
"Moi Lolita" : le duo Zazie / Elsa, moi je bloque, je ne sais pas pourquoi. MC Solaar est définitivement un rappeur et non un chanteur...

Les chansons populaires qu’on trouve ringardes mais que les Enfoirés rendent jolies :
"Aimer" : même si je suis pas fan, je préfère définitivement Obispo à Damien Sargue.
"Il y a trop de gens qui t'aiment" : Très très jolie, émotion à la Muriel Robin, même si c'est pas super super précis au niveau du chant, c'est quand même très bien et elle est aidée par Roch Voisine et Patrick Fiori.

Les chansons frissons :
"Amsterdam"... juste Waow !!
"Le France", même si je n’ai pas bien compris le "sketch" du téléphone Bruel / Sardou, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi Sardou devrait être en colère ?
"Le premier pas" : combinaison étonnante Bruel / Jean-Jacques Goldman / Carla / Lara mais qui fonctionne carrément bien.
"Le jour se lève" : pas grand chose à dire avec des voix pareilles... (Roch Voisine, Maurane, Garou)

Les chansons délires :
"Les marchés de Provence" : joli hommage à Bécaud. Je regrette autant que vous que les Enfoirés n'aient pas donné une toute petite présence à Carole... Cela dit peut-être cela a-t-il été fait pendant les concerts ? (ceux qui y étaient ?).
"Ça c'est vraiment toi" : Obispo qui chante une chanson de Téléphone et qui finit dans le public, ça a déjà eu lieu l'année dernière avec "La bombe humaine", mais bon c'est pas grave c'est sympa quand même...
"Noir, c'est noir" : Timsit déchaîné, à côté le rocker Aubert a du mal à suivre...
"We will rock you" : Les minutes de gloire de David Hallyday qu'on n'aura pas vu ailleurs pendant la soirée.

La fin :
"Rêver" c'est du Mylène Farmer, c'est-à-dire que c'est quand même pas super festif. Bon ok, c'est un très joli texte mais c'est quand même un peu mou pour une fin (ça rappelle énormément "Chanter" il y a quelques années), et ça me paraît pas très judicieux comme prochain single... un peu décevant, mais bon, tous les artistes ont gagné un t-shirt personnalisé...

Les artistes :

Pour résumer, une bonne soirée, mais quand même pas marquée d'originalités "qui déchirent tout", et qui se place dans la continuité des émissions des autres années sans vraiment créer l'événement. Petit plus par rapport à l'année dernière, pas trop de réchauffé de chansons déjà chantées les autres années.

J'aurais aimé voir le medley qui a été supprimé au montage, et j'aurais aimé entendre plus de Michael mais tout cela est encore bien évidemment très subjectif...

Emeline Bruley
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Allez, je vais essayer d'être un peu plus constructive que mon coup de blues initial sur la dernière édition des Enfoirés et embrayer à la suite d‘Emeline, même si je suis plus féroce (mais qui aime bien, châtie bien)…


J'ai aimé : l'idée du thème de la marine avec ses différentes déclinaisons lors des medleys, les décors et les coursives par lesquelles entraient et sortaient les artistes, les costumes simples et sympas. A ce propos, peut-être la reprise du "Pouvoir des fleurs" indique-t-elle la reprise l'année prochaine de "Rêver" en préambule au thème du rêve ? A suivre... Bravo également pour le double CD d'une présentation très agréable.

Je n'ai pas trop aimé : le début du spectacle qui mettait visiblement de l'ambiance au dôme de Marseille, mais nettement moins dans le salon des téléspectateurs qui se demandaient dans quelle galère ils avaient embarqué, notamment lors de "Tomber la chemise", à l’instar de Francis Cabrel, légèrement "hors saison" sur ce coup-là et nettement plus à l’aise par la suite sur les rythmes des années 80 !

Je n'ai pas aimé du tout : les enchaînements éculés de Muriel sur le couple Mimie / Garou, ça devient lassant, et on risque apparemment de passer maintenant aux déboires du couple Mumu / Roch ! Peut-être pas indispensable non plus de demander constamment au public si "ça va", il a fait ce qu'il fallait pour être là ! Je comprends que ces intermèdes soient inévitables lors du spectacle, mais ne pourraient-ils pas, à l'occasion du montage, être limités à des instantanés très réussis comme l’imitation de Muriel par Liane ?

J’ai détesté : la "mise au placard" des musiciens et de Michael, la disparition du medley "départ", la troncature du "Pouvoir des fleurs". J'imagine bien qu'il y ait un temps imparti pour l'émission télévisée, mais alors, pourquoi ne pas plutôt rogner les enchaînements entre les chansons (cf. paragraphe précédent) ?
Un coup de cœur : "Le premier pas" avec ces enfants du Conservatoire Régional, merveilleux de fraîcheur, l'émotion et la tendresse de Catherine Lara, Patrick Bruel, JJG.
Un grand coup de colère : le fantôme de Carole, rendu encore plus présent par l'hommage à Gilbert Bécaud !

Des regrets :

Un coup de chapeau : aux deux benjamines, Alizée et Lorie, qui s‘en sortent fort bien.

Un doute : si la présence de Jugnot, Timsit, Palmade contribue indiscutablement à l'ambiance, est-il indispensable de s'évertuer à les faire chanter si souvent, surtout ensemble ?!

Les désormais traditionnels "couleur locale" : Titoff, Lebeuf, Lizarazu. Bon, pourquoi pas ? Mais, alors, si l'année prochaine les concerts ont lieu à Lille, par exemple (puisqu'il paraît que le choix de Marseille était dicté par la décentralisation : 2000 Paris, 2001 Lyon, 2002 Marseille), qui seront les heureux élus ? Monsieur Carnaval ? Martine Aubry ? Ce pourrait être rigolo, un medley "Ensemble" par exemple avec Martine et Lionel en canon avec deux autres comparses à trouver (tout dépend du verdict des urnes) + Hue à la batterie, Giscard à l'accordéon, Lang au piston... Pardon ! Je m'égare... Revenons à nos matelots :

Une réussite générale : les medleys, variés, colorés, entraînants.

Le prix de la bonne humeur communicative : à Isabelle Boulay, Maxime Le Forestier et Serge Lama !

Une énigme : la répartition parfois inégale des rôles. J'imagine que c'est le même casse-tête chaque année, mais Laurent Voulzy et David Hallyday font un peu figure de "zut, celui-là on l'avait oublié, il faut vite le caser"...

La trouvaille de ce crû 2002 : la fanfare déjantée de Señor Météo, qui égalise le délire des "Jolies colonies de vacances" 2001 !

La palme de la bonification (mais c’est très personnel !!!) : à Roch Voisine, chaque année de plus en plus… tout !

Le tube programmé : avec "Rêver" qui rejoindra au panthéon des enfoirés "Chanter", "Let the sunshine", "Emmenez-moi" et tous les autres sélectionnés.

Le prix d’excellence : à la décontraction générale de tous les artistes.

Le point d’interrogation : pourquoi "bateau" a pris un accent circonflexe sur le "a" ?

Christine Tascher
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Je suis très surprise par toutes vos remarques dépitées sur les Enfoirés 2002...

Moi, j'ai trouvé ça génial. Ça m'a plu 10 000 fois plus qu'en 2001. J'ai bien aimé les duos, que j'ai trouvés nombreux. Les medleys aussi, très chouettes. J'ai adoré les prestations de Yannick. J'ai apprécié qu'il n'y ait plus de tops modèles ! J'ai trouvé Lorie formidable, je ne l'avais jamais vue en dehors de ses clips nunuches. Elle est "spittante" (je ne sais pas si on dit ça en France... disons énergique et joyeuse) et elle chante juste. Par contre Alizée était un peu trop "hors du truc", droite comme un i... Mais j'avoue qu'elle a une très jolie voix. Mimie m'a bien fait rire... J'ai été surprise de voir Hallyday fils sortir de nulle part ! Super prestation ! J'ai trouvé un peu lourdes les interventions de Muriel et ses essais de chansons. J'ai cherché Michaël dans chaque plan et j'ai été déçue de ne le voir qu'au début et à la fin. On se demande si c'était le même jour tout ça... Le plus gros hic, je trouve, c'est que la musique couvrait quelques fois un peu trop les voix...

Dès le début, je me suis demandée comment ils allaient rendre hommage à Carole… Je pensais qu'ils allaient reprendre une de ses chansons (soit "Respire" ou "Personne ne saurait" ou une de FGJ). Et puis tout d'un coup, hop, une petite banderole du public avec un dessin la représentant et un texte explicite du style "tu nous manques"... Moi ça m'a touchée mais je ne suis pas sûre que les quatre cinquièmes des spectateurs aient vu et compris de quoi il s'agissait, dommage...
Dans l'ensemble, j'ai passé de très bons moments à les regarder et les écouter. Je les ai trouvés très au point, très nombreux, très variés (chorales, violonistes, ...).
Et surtout j'ai trouvé JJG très à l'aise, très heureux... J'ai hâte de le voir sur scène.

Bénédicte Moyen
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Christine Tascher a écrit :

J'ai cherché Michael dans chaque plan et j'ai été déçue de ne le voir qu'au début et à la fin. On se demande si c'était le même jour tout ça...

Je pense, si l'on regarde les prestations des années précédentes, où Michael faisait plutôt office du côté de l'orchestre, à la rythmique ou aux solos (ils étaient discrets mais il y en avait). La raison pour laquelle on ne le voit pas beaucoup est donc que l'orchestre a été cette fois-ci très peu filmé. Mais voilà déjà deux ans qu'il reste plutôt du côté des musiciens, ce que qui ne l'empêche pas de chanter au final.

Pour donner mon avis personnel sur cette soirée, je l'ai visionnée deux fois, et la seconde fois est vraiment meilleure. Mais une impression mitigée cependant...
Ils ont indéniablement rajeuni le répertoire, ce qui donne une coloration très appréciable, je pense notamment à :
- "Ces soirées-là" (bon, celle là je ne l'aime pas trop, mais le délire était sympa).
- "Tomber la chemise", que j'ai trouvé assez réussie, car ce n'est pas une chanson mélodiquement facile.
- "Le vent l'emportera" : pour moi, la très grande surprise du concert, qui sonne particulièrement bien, et où l'enthousiasme du public est évident.

Certains des chanteurs étaient assez guindés et c'est dommage, mais en effet, belle énergie de la part de Lorie, Serge Lama, Patrick Timsit, Isabelle Boulay...
Mais indéniablement, la formule s'essouffle un peu... Les thèmes de medleys se font un peu plus approximatifs et les chansons qui les composent n'ont parfois plus rien à voir entre elles. Au niveau des arrangements, il y a de moins en moins de bonnes idées, l'ensemble était somme toute assez conventionnel. Le seul passage vraiment original était pour moi la chanson de Gilbert Bécaud.

Bien qu'étant un grand fan de Queen, je n'ai pas bien compris l'intérêt de "We will rock you". Le répertoire français est assez ample pour ne pas aller piocher de l'autre côté de la Manche, surtout pour une chanson qui, aussi enthousiaste soit-elle, est un peu agressive...

Mais bon, l'ensemble reste une vraiment bonne soirée, et vivement la prochaine.

Olivier Chatillon
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Christine Tascher a écrit :

Je n’ai pas trop aimé : le début du spectacle qui mettait visiblement de l'ambiance au dôme de Marseille, mais nettement moins dans le salon des téléspectateurs qui se demandaient dans quelle galère ils avaient embarqué, notamment lors de "Tomber la chemise", à l’instar de Francis Cabrel, légèrement "hors saison" sur ce coup-là et nettement plus à l’aise par la suite sur les rythmes des années 80 !

Pour "ces soirées-là", j'ai trouvé ça sympa au début, mais c'est vrai qu'au bout d'un moment, ça lasse, quand à "Tomber la chemise", ce n'était pas vraiment une réussite.

Christine Tascher a écrit :

Je n'ai pas aimé du tout: les enchaînements éculés de Muriel sur le couple Mimie / Garou, ça devient lassant, et on risque apparemment de passer maintenant aux déboires du couple Mumu / Roch ! Peut-être pas indispensable non plus de demander constamment au public si "ça va", il a fait ce qu'il fallait pour être là ! Je comprends que ces intermèdes soient inévitables lors du spectacle, mais ne pourraient-ils pas, à l'occasion du montage, être limités à des instantanés très réussis comme l’imitation de Muriel par Liane ?

C'est vrai que les enchaînements étaient un peu plus travaillés les années précédentes. Peut-être que l'absence de Mimie y est pour quelque chose puisque Mimie et Muriel ne peuvent plus dialoguer pour faire passer le temps. Il aurait fallu quelqu'un pour la remplacer, parce que toute seule et sans interlocuteur, Muriel n'a rien trouvé d'autre que "ça va", c'est vrai qu'on n'aurait rien perdu si ça avait été coupé au montage.

Christine Tascher a écrit :

"Le France" qui s'est transformé en Titanic dans l'iceberg Kaas, malgré les efforts de Patrick Bruel et les choeurs d'hommes de Montolivet : Imaginez ce que cela aurait pu donner avec Maurane par exemple, ou Liane !

Décidemment, je n'aime vraiment pas Patricia Kaas. Je n'ai pas d'exemple concret mais j'ai l'impression qu'à chaque fois qu'elle chante, elle bousille la chanson (sauf "L'aigle noir" avec Pascal Obispo, magnifique), elle m'énerve à forcer sa voix dans les graves.

Christine Tascher a écrit :

"Il y a trop de gens qui t’aiment", où j’ai souffert pour Muriel plus à l’aise dans le registre Barbara et qui aurait été avantageusement remplacée par Elsa ou Laâm… [...] Un doute: si la présence de Jugnot, Timsit, Palmade contribue indiscutablement à l'ambiance, est-il indispensable de s'évertuer à les faire chanter si souvent, surtout ensemble ?!

Je signe et je persiste, Muriel Robin est certes très sympathique, mais elle ne sait pas chanter et ferait mieux de s'abstenir. Quand je vois tous ces gens qui ne sont pas des chanteurs professionnels et font des performances pas terribles, et de l'autre côté des gens qui ont beaucoup de talent et que l’on n’entend presque pas, je me dis qu'il y a quand même un problème...

Christine Tascher a écrit :

Une réussite générale: les medleys, variés, colorés, entraînants.

Oui, c'était pas mal. De manière générale, je n'aime pas trop les medleys que je trouve souvent d'une qualité médiocre et faits de chansons pas terribles, bref, je m'ennuie. Mais cette année j'ai senti un mieux de ce côté là.

Christine Tascher a écrit :

Une énigme : la répartition parfois inégale des rôles. J'imagine que c'est le même casse-tête chaque année, mais Laurent Voulzy et David Hallyday font un peu figure de "zut, celui-là on l'avait oublié, il faut vite le caser..."

Quand j'ai vu David Hallyday arriver à la dernière chanson avant le final (sauf erreur de ma part... je me suis dit "tiens il est là ?")

Christine Tascher a écrit :

La trouvaille de ce crû 2002 : la fanfare déjantée de Señor Météo, qui égalise le délire des "Jolies colonies de vacances" 2001 !

Egalise, peut-être pas, "Les colonies", c'était quand même génial et inégalé, mais c'était la séquence pur délire de l'édition 2002.

Christine Tascher a écrit :

La palme de la bonification (mais c’est très personnel !!!): à Roch Voisine, chaque année de plus en plus… tout !

Tiens, tiens, Roch serait-il ton Garou à toi ? ;-) Ah là là, ces beaux Canadiens !!

Ce qui m'a surtout frappée, moi c'est la volonté de plus en plus flagrante de ratisser large, au niveau public et en particulier d'attirer les jeunes, avec "Ces soirées-là", "Tomber la chemise", la présence de MC Solaar (quoique, ce n'est sûrement pas le rappeur le plus à la mode chez les ados... si ?) mais sans perdre le public plus âgé avec de vieilles chansons et l'évident hommage à Gilbert Bécaud.

J'ai vu d'ailleurs à la télé (je ne sais plus où), Goldman qui disait que le principe était de chanter les chansons qu'aime le public et qu'il a envie d'entendre. D'ailleurs, j'avais été un peu choquée de la manière dont c'était dit, il avait l'air sur la défensive, comme si on venait de lui demander : "la musique que vous faites aux enfoirés, c'est pas terrible, pourquoi ?", sa réponse était du genre : "ce n'est pas la musique que j'aime, mais bon, puisque c'est ce que le public veut entendre et que nous, ce qu'on veut, c'est faire du fric (même si c'est pour une bonne cause)", j'ai trouvé ça un peu cynique, une manière de se désolidariser des goûts du public, de le prendre de haut. Je ne sais pas si quelqu'un d'autre a vu cette interview et s'il l'a ressenti de la même façon ?

Sophie
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Mon regret sur cette soirée c'est d'habiter dans le mauvais sud. J'ai trouvé nos Enfoirés en forme par rapport à l'année dernière. J'ai retrouvé cette complicité, cette envie de s'amuser, et en plus, le hasard a parfois donné un coup de pouce comme le play-back Muriel-Liane qui se termine en fou rire et la chute de Zazie. Et puis franchement, arrêtons de regarder les petits travers de celui qui ne savait pas chanter, de celui qui n’a pas assez chanté, etc, etc… Oui, ce n’est pas parfait, mais aucune année n'a été parfaite. Moi je trouve au contraire que plus les années passent, et plus les chants des comédiens sont justes. Mais, ce qu'il faut retenir à la base, c'est que c’est un spectacle pour le plaisir. Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent tous, de toute façon, on sera devant notre télé ce soir là, et dans la salle si on peut. Je pense que c'est pour ça que je n'ai pas tellement aimé l'année dernière, parce que c'était trop "professionnalisé". Plus de place pour la "déconnade". Mais c'est ça avant tout les Enfoirés, c'est la déconnade, parce que le premier des Enfoirés, il était le premier à déconner. Moi, j'aime les Enfoirés tout court. J'ai moi aussi eu des passages qui ne m'ont pas forcément plu, mais les Enfoirés sont et resteront le rayon de soleil qui partage notre hiver. Et si ils pouvaient faire leur prochaine session de concert vers chez moi, et bien j'y serais, comme en 2000 et 2001.

Valérie
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Je n'écris pas très souvent sur la liste parce que je n'ai jamais rien d'intéressant à dire. Sauf peut-être aujourd'hui. J'espère que ça n'a pas déjà été dit sur cette liste. Avez-vous remarqué le changement de T-shirt de Francis Cabrel et de Michèle Laroque au cours de la chanson "Tomber la chemise" ? Au début, Francis Cabrel a un T-shirt blanc et ensuite il a un T-shirt noir, quant à Michèle Laroque elle porte un T-shirt blanc ras du cou et ensuite (une fois la chemise enlevée) elle porte un débardeur plutôt décolleté, sans parler du boutonnage de la chemise de Noah !

Dinou
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



 

Retour à la page précédente

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris