Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

JJG et Patrick Fiori

Malgré la tentation, qui était grande, d'acheter un album comprenant quatre chansons de JJG, j'ai préféré écouter l'album de Patrick Fiori avant de l'acheter. Grand bien m'en prit ! Quand j'ai appris la nouvelle de cette association, j'ai tout de suite eu un mauvais goût en bouche. Le Patrick Fiori ?... Mais, convaincu des bonnes intentions et du talent de l'homme en or, je m'étais fait une raison. Et bien, pour la première fois dans ma carrière de "fan", j'ai été déçu. On nous avait promis un album plus rock, aux sonorités qui trancheraient avec celles des précédentes chansons interprétées par Fiori ; franchement, pour moi, c'est toujours la même soupe. Approximative, insipide (bon, là je suis dur). N'ayant pas en tête le nom des deux autres chansons, j'ai porté mon attention sur "Marseille" et "Debout".

Si l'idée qu'un juif parisien écrive une chanson à la gloire de Marseille à un Corse était très sympathique et très goldmanienne, le résultat n'en est que plus décevant. Auteur d'une très belle "Fille de l'est" pour Patricia Kaas, Goldman accumule ici les lieux communs (de tête : vieilles photos, regards en arrière, sable, poussière, lumières, ... ) et son sujet, pourtant si propice à cela, n'apporte aucun caractère à la chanson. Si la mélodie est sympathique, elle ne pète pas très loin non plus. Autre question : la chanson est-elle bien un duo ? Avec Veneruso ? Pourquoi n'est-ce pas mentionné sur la pochette, je serais le père Jacques, je l'aurais mauvaise.

"Debout" n'est pas beaucoup plus originale, mais, au moins, le thème n’a pas encore été traité par Goldman. Les mises en parallèle sont poétiques, mais cela ressemble quand même plutôt à une version inachevée. Où est le retournement de situation, le grain de sel ? C'est très très (star) académique... Mais, en fait, le plus gros problème reste l'interprétation de Fiori. Il faudrait l'avertir qu'une chanson ça s'interprète et que tout chanter comme si on chantait "Belle" ne suffit pas pour retrouver le succès.

Enfin, tout ça n'est pas bien grave, mais j'espère tout de même qu'ils s'entendent vraiment bien dans la vie, autrement ça ne valait pas la peine... Est-ce que JJG ne serait plus capable de dire non ? Pour me venger, je vais aller écouter le nouveau Johnny avec des chansons de plein de gens connus et même pas de Jean-Jacques, na !!

Matthieu Reynaert
En passant, 6 novembre 2001
Tous droits réservés


Matthieu Reynaert a écrit :

Si l'idée qu'un juif parisien écrive une chanson à la gloire de Marseille à un corse était très sympathique et très goldmanienne, le résultat n'en est que plus décevant.

JJG n'est ni l'auteur, ni le compositeur de "Marseille". Mais sinon, je suis entièrement d'accord avec toi. D'autant que, sur plusieurs morceaux, il chante beaucoup trop haut, ce qui rajoute une couche de plus au côté "gentillet" de la chose. Sans parler des 10 minutes de "30 millions d'amis spécial nos amis les moineaux" sur "Miraval".

Au final, j'attendais vraiment mieux de cet album, surtout quand je pensais à l'association prometteuse JJG - Fiori.

Yann Le Quiniou
En passant, 6 novembre 2001
Tous droits réservés


Quel rapport ? Pourquoi tout mélanger ? Dans ce cas, pourquoi ne pas dire que tu n'aimes pas l'album directement ? Pourquoi rentrer dans les origines, les religions (juif est la personne qui est de confession israélite) ? Dans ce cas-là, rappelle-toi : Carole : black, Michael : GB, Céline : canadienne, Khaled : "arabe" (je fais exprès d'écrire ce mot, après tout pourquoi pas ?).

Nathalie
En passant, 6 novembre 2001
Tous droits réservés


Nathalie, Il me semble que ce que Ken voulait dire (même si, effectivement, ce n'est pas JJ qui a écrit "Marseille"), c'est que le fait qu'un Juif parisien écrive pour un Corse une chanson sur Marseille, ville cosmopolite par excellence, était plutôt de bon augure. Je n'ai rien vu de choquant ni de malsain dans ses propos, de la même manière que JJG et Khaled avaient revendiqué avec fierté, à l'époque, que "Aïcha" était une chanson écrite par un Juif, chantée par un Arabe, en tête du Top 50. Je ne vois ni antisémitisme, ni racisme dans ces propos là. Simplement la mise en exergue d'une association qui ne va de soi, et c'est tant mieux ! Tu sais, "Arabe" et "Juif" ne sont pas des gros mots, faut pas croire. :-)

Jean-Michel Fontaine
En passant, 7 novembre 2001
Tous droits réservés


Ça m'agace un peu ça.... Quand tu auras la voix de Fiori et que tu seras capable de faire des textes de la valeur de ceux de Goldman (même si je suis d'accord que, pour son travail pour Fiori, il est un peu en dessous de son niveau, et encore), on en reparlera, ok ?

Et je trouve "intelligent" d'avoir fait chanter "Debout" à un Corse ; "Ligne n°13" est une très bonne chanson, texte et musique ; "Je sais où aller" se rapproche du thème d'"Il y a" mais c’est rapporté à la personnalité de Fiori et "Si tu revenais" se rapproche de "L'absence" en moins profond peut-être mais ça n'enlève rien, parce que je pense pas que Fiori ait l'âge et la "dimension" pour chanter "L'absence", donc c’est bien qu'il ait adapté le thème à l'interprète. Encore une fois, quand il écrit pour les autres, il s'adapte à leur personnalité. Si tu n'aimes que ce qu'il fait pour lui alors n’écoute seulement que ses albums et tu ne seras pas déçu.

Mazalle
En passant, 7 novembre 2001
Tous droits réservés

Retour à la page précédente

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris