Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

 

JJG et Lionel Jospin

Chacun est libre de soutenir publiquement qui il veut et de le faire savoir. Ceci dit, j'aurais vraiment été déçu si JJG avait soutenu un des candidats qui défendent le système qui a produit AZF (je suis de Toulouse), Ben Laden, ou les Restos du Cœur. Je regrette simplement qu'il n'ait pas suivi l'exemple de Coluche en 1981.

Michel N’Guyen
En passant, 13 février 2002
Tous droits rservs



Je trouve très regrettable que JJG s'engage de cette façon avec un candidat. Il n'a jamais caché ses opinions de gauche, mais il a toujours su garder une certaine distance avec les hommes politiques du moment. Il reste très discret sur sa vie personnelle, s'exprime peu aux journalistes, mais prête sa musique à Jospin... Ça me dérange !!

C'est un avis purement personnel et surtout pas dicté par mes opinions. Justement, je trouve que la classe politique française, dans son ensemble, est tellement décevante et coupée des préoccupations du peuple, que le fait que JJG y prenne part me déplaît.

Cédric Le Claire
En passant, 22 février 2002
Tous droits rservs



Franchement je ne vois pas trop en quoi cela est dérangeant... JJG est un être humain et non une machine, il a des opinions politiques et libre à lui de les avoir et de s'y engager. Ce n'est pas parce qu'il est célèbre qu'il n'a pas le droit de s'engager un minimum dans une campagne... C'est un citoyen comme tout le monde. Et je trouve que sa façon de s'engager plutôt positive, même si on n'a pas les mêmes opinions politiques que lui... Il ne crie pas sur toutes les télés "Votez Jospin" mais il lui prête une chanson pour sa campagne... ce qui est à son image... discret !

Je suis d'accord avec une chose du message ci-dessus, c'est que la classe politique est décevante. Alors au contraire, le fait qu'une personne qui ne me déçoive pas s'engage un "mini-minimum" dans une campagne ne peut qu’être positif... car les élections c'est vraiment quelque chose d'important dans une démocratie et que les politiciens, par leur comportement, ont plutôt tendance à discréditer cela !

Raphaël Delessert
En passant, 22 février 2002
Tous droits rservs



Voilà, je suis un fan de JJG (surprenant non), j'ai 16 ans. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais, ce n'est pas normal !! Il n'a pas à faire ça !!!

C'est la première fois depuis le début de sa carrière qu'il fait quelque chose de la sorte. Tu vois, avant il s'était engagé pour les Restos, ça c'était bien, il voulait simplement aider des nécessiteux, nous faire réfléchir sur un problème et nous permettre d'agir un peu, et en plus en nous procurant du plaisir.

Dans "Fréquenstar", là aussi il s'est engagé, mais c'était dans le bon sens : "Allez voter !!". Ça, c'est le genre d'engagement que doit prendre un artiste. Il veut seulement nous faire réfléchir, qu'on se rende compte à quel point c'est notre seul moyen d'expression, toutes les raisons qui font que l'on doit voter. "Je sais pas si tout le monde est au courant, mais un jour on va mourir !" Là aussi il s'engage, mais dans le bon sens, il se dit épicurien, mais il nous fait réfléchir.

Tout ce qui faisait que l'on aimait Jean-Jacques pour autre chose que sa musique : discret, mais quand il parle, il ne dit que des choses qui nous font réfléchir, et avancer.

Mais là, je ne sais pas ce qu'il a !! Il a pratiquement dit : "Votez Jospin". Il n'a pas à faire ça !!! Ce n'est pas nous faire réfléchir, c'est pratiquement un ordre. De plus, moi je ne peux plus écouter cette chanson pour moi, pour mon plaisir, elle est engagée politiquement. On a demandé à JJG, de s'engager pendant toute sa carrière, malgré tout, il faisait le bon choix, malgré ses fans, mais qu'est-ce qui lui a pris !!! Je trouve que c'est abuser d'un rôle que tout le monde lui donne mais qu'il ne mérite pas. Nous sommes tous très influençables par lui (enfin moi du moins). Il a le droit d'avoir des opinions politiques, oui, mais inciter ainsi les indécis à voter Jospin, ce n'est pas son rôle, désolé.

Peu importe mes opinions politiques, il n'a pas à faire ça. Il était le seul à avoir compris qu'il ne fallait pas mélanger (en dehors de chanson et sous-entendu) la vie privée et le métier. "Chansons pour les pieds" est un nouveau style, il a aussi changé de personnalité ?

Je suis perdu, furieux, etc...

C'est la première fois qu'il me déçoit vraiment, pas par ses opinions, par ce qu'il en fait.

Xavier Ingremeau
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Je suis relativement d'accord avec Raphaël sur le fond, mais ce qui est dérangeant, c'est le choix de la chanson. Si l'on compare par rapport à ce qui avait été fait en 1995, il y a une très nette différence : en 1995, le thème musical était "Il changeait la vie", chanson qui avait 8 ans à l'époque, qui collait bien avec Lionel Jospin (ancien instituteur de son état). Aujourd'hui, nous nous retrouvons dans une situation trouble, où "Ensemble" passe toujours à la radio (est-ce que cela devient alors de la propagande électorale ?) et où, surtout, JJG va la chanter pendant sa tournée. JJG a implicitement critiqué les artistes qui soutenaient ouvertement les candidats aux élections, à plusieurs reprises, notamment Johnny Hallyday quand il avait chanté "Je t'attends Jacques Chirac", où est la différence aujourd'hui ?

Je pense que je ne suis pas le seul à être surpris par certaines de ses prises de positions ou comportements depuis l'automne dernier, mais là, un tel engagement, même s'il est probablement louable sur le fond, me laisse pantois. J'en serais presque réduit pour savoir si cela aurait une influence sur le vote des cyber-goldmaniens aux prochaines élections présidentielles, mais j'aurais trop peur des résultats. Je ne pense pas que les adeptes de Jean-Jacques Goldman soient suffisamment influençables au point de se laisser dicter leur comportement d'électeur par une prise de position de leur artiste préféré, mais sait-on jamais...

Jean-Michel Fontaine
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



La réaction de Goldman, sur ce fait précis, est qu'il n'a pas supporté de voir d'une part une des ses chansons détournée aussi sauvagement (Michel Berger avait eu la même réaction d'ailleurs pour "On a tous quelque chose de Jacques Chirac") et d'autre part parce que c'était Chirac (ce qui pour un homme de gauche est en effet assez insupportable).

Stéphane Zibi,
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Malgré tout, je ne trouve pas que Goldman s'engage tant que ça. Finalement, tout ce qui s'est passé, c'est que les gars de Jospin lui ont demandé s'ils pouvaient utiliser sa chanson et il a juste dit "oui", parce qu'il n'avait aucune raison de dire "non".

Voilà. Après, il a arrangé la chanson parce qu'il était le mieux placé pour le faire et que tant qu'à faire, s’il est d'accord pour qu'on l'utilise, autant qu'il en donne la version finale directement utilisable pour la campagne.

Et a part ça, je ne suis pas persuadé qu'on en réentendra parler tant que ça, de cette histoire, d'ici quelque temps.

E. T.
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Là, je ne suis pas d'accord. C'est un acte symbolique qu'il fait. Il aurait pu trouver 1 000 raisons de dire non, mais il dit oui et personnellement je trouve que c'est tout à son honneur même si je n'aime pas trop mélanger show-biz et politique.

Imaginons un instant, juste pour l'acrobatie de l'esprit, que Jean Jacques ne soit pas Goldman mais Dupont et que Jean-Jacques Dupont accepte de sponsoriser la campagne de Le Pen. Trouverais-tu également qu'il ne s'engage pas ?

Moi, je suis prof dans le secondaire et si jamais je disais à mes élèves que tous les candidats aux élections sont égaux mais que quand même tel candidat, je le trouve bien sympa et d'ailleurs, je vais lui donner un coup de main à traduire son programme en italien, ça signifierait que je m'engage et mes élèves pourraient être influencés par mon choix.

Le débat est lancé cependant : trouvez-vous que ce soit le rôle d'un chanteur de donner un signal politique ? Réfléchissons bien et gardons à l'esprit ce que JJ a toujours utilisé comme argument pour ne pas venir chez Drucker, à savoir qu'il n'avait rien à dire sur la situation politique ou sur la crise mondiale mais qu'il était chanteur avant tout.

Pour les belges de cette liste : à quand Sandra Kim qui soutiendra Di Rupo en lui laissant le loisir d'utiliser "J'aime la vie" ? ;)

Luca Copetti
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Je pense qu'il a toujours agi ainsi... mais peut-être de manière plus détournée. Rappelons-nous l'interview de Rocard, "il changeait la vie" aux présidentielles de 95... c'était déjà une certaine forme de prise de position. J'ai toujours considéré Goldman comme étant quelqu'un de politiquement engagé même s'il s'en défendait dans les interviews : il suffit de lire les paroles de "On n'a pas changé", "Plus fort", ou même "Rouge"… C'est pour cela que cette collaboration avec Jospin ne m'étonne pas plus que cela.

A mon avis, l'âge aidant, il sent qu'il n'a plus besoin de "protéger son image" et se considère donc comme étant beaucoup plus libre d'afficher ses opinions politiques... mais je crois vraiment qu'il les a toujours eues !

Peut-on vraiment avoir eu le passé politique qu'il a eu (son père, Pierre...) et en sortir comme si de rien n'était ? Je ne le pense pas...

Jean-François Herbillon
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Je trouve que c'est absolument le rôle des chanteurs populaires et moins populaires de donner un signal politique. Ça leur donne un peu plus de consistance et ils sont plus écoutés que les politiques alors je trouve bien qu'ils fassent l'écho des enjeux politiques car ils sont des figures importantes du pays. Il ne faut pas forcément soutenir un candidat ou monter à la tribune, mais une petite chanson engagée par ci par là, ça fait du bien. JJG est quand même un des rares chanteurs de variétés qui combine succès et réel message dans son oeuvre et, personnellement, c'est une des raisons pour lesquels je l'apprécie plus que les autres. Je préfère en tous cas un Goldman qui fait ce petit geste envers le candidat "le moins pire" qu'un Florent Pagny qui se présentait comme un rebelle jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il gagnait plus de fric en chantant de la guimauve obispoienne (il fait ça très bien, certes) et en se terrant en Patagonie pour ne pas payer d'impôts !

Matthieu Reynaert
En passant, 24 février 2002
Tous droits rservs



Lucas Copetti a écrit :

Le débat est lancé cependant, trouvez vous que ce soit le rôle d'un chanteur de donner un signal politique ? Réfléchissons bien et gardons à l'esprit ce que JJ a toujours utilisé comme argument pour ne pas venir chez Drucker, à savoir qu'il n'avait rien à dire sur la situation politique ou sur la crise mondiale mais qu'il était chanteur avant tout.

Débat intéressant. J'aime beaucoup Goldman, et pas seulement pour sa musique, je l'apprécie pour son respect, sa franchise et sa discrétion. Malgré tout, je suis quelquefois gêné par son ambiguïté. Par exemple, à la sortie de "Rouge" il y a quelques années, j'avais été perturbé par cette chanson. Lorsque Goldman s'est expliqué sur son texte et sur le fait qu'il voulait y faire un hommage aux hommes et à leur engagement, leurs idées. OK. Il marque sa position mais reste dans les valeurs, ça ne me dérange pas.

Hors, comme l'a très fort bien illustré Jean-Michel, sur le cas d'"Ensemble", cette chanson est toute fraîche et passe encore sur les ondes. C'est dangereux et ça me dérange. Non, un chanteur n'a pas à donner de signal politique ! Et si Goldman prêtait "Rouge" à Robert Hue ? Ou "Peurs" à M. Mégret ? Sur le fond, je ne vois pas de différences.

Et ça me gène.

Cédric Le Claire
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Moi, j'ai l'impression que tous les gens de la liste qui sont de droite sont contre le fait que JJG ait donné sa chanson, et que tous les gens de gauche trouvent ça très brave de sa part… C'est peut-être un peu globalisant ce que je dis mais bon, ça se voit dans vos réactions… J'espère ne pas trop vous choquer ou vous rendre furax.

Emeline Bruley
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



En ce qui me concerne, je ne suis pas de droite, et loin s'en faut, et je suis non pas choqué, mais surpris de l'engagement de JJG. Je rejoins tout à fait les propos de Jean-Michel, sage parmi les sages. Cette attitude s'inscrit dans la droite (!) ligne du changement de comportement de JJ que je constate depuis quelques mois. Je pense notamment (c'est très personnel et sujet à caution) à son mariage, qu'il n'a rien fait pour cacher, et à son explication de la genèse de "Chansons pour les pieds", que je trouve toujours très tirée par les cheveux et qui a trop souvent tourné au matraquage publicitaire. Pour moi, on peut généraliser l'exercice qui consiste à coller un style de danse à chaque morceau à bon nombre de ses albums, surtout si ces styles sont suffisamment passe partout, comme c'est le cas pour au moins la moitié de ceux de "Chansons pour les pieds".

Bon, je m'arrête là. Pour résumer, et sans que la qualité des chansons ne soit en cause, je suis un peu moins fan de JJG depuis quelques mois. Mais j'aime toujours autant ses chansons.

Stéphane Dumond
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Moi je ne comprends vraiment pas ce qui fait dire à certaines personnes que JJG change de comportement. Moi je crois juste qu'il va peut être un peu plus loin que par le passé... mais toujours dans la même ligne de ce qu'il était. Si on prend la politique par exemple, il n'a jamais caché ce qu'il pensait de Mitterrand (négativement parlant), il y a aussi eu l'interview "Rocard", sans compter que lors des dernières élections, la chanson de campagne de Jospin était "Il changeait la vie". Alors c'est clair il s'implique un peu plus mais dans la même ligne de ce qu'il était. Alors je ne vois pas "le grand changement" qu'on essaie de faire croire...

Un autre sujet avec lequel je ne suis pas d'accord, c'est sur la promo de l'album "Chansons pour les pieds"... Là non plus je ne vois pas trop de "grand changement"... j'ai l'impression qu'il a toujours, ou a toujours, voulu opérer de la sorte. On lance comme argument du "changement" les "NRJ music awards". C'est clair que ça ne colle pas trop au personnage, mais que par le passé il aussi fait des émissions à deux balles pour la promo !!! Et je me souviens que son comportement à l'époque était parfois "ça-me-fait-chier-d'être-là-alors-je-tire-la-gueule". Alors est-ce mieux ??? Sinon au niveau radiophonique et la presse, quelqu'un peut-il me prouver par A+B que la promo de "En passant" était du tout au tout différente ? C'est clair que peut-être qu'il n'a pas réussi à gérer la presse à scandale lors d'un certain "événement"... mais vu qu'il a jamais eu trop à faire avec cette presse là, je pense qu'il n'a tout simplement pas "géré"... faute d'expérience...

Concernant la musique je ne vois non plus pas de grand changement. C'est juste une continuité de ce qu'il fait depuis 1991, c'est à dire qu'il essaie de créer des choses un peu nouvelles. Il y a eu "Frederiks Goldman Jones", ensuite "Rouge" et maintenant "Chansons pour les pieds". Je trouve au contraire qu'il y a une continuité au niveau des nouveaux "concepts". Et puis on ne peut pas juger d'un changement sur un album... mais je vois ce que les gens veulent dire car après la sortie de "Rouge", qui est un album qui ne me correspond pas du tout, je me suis dis aussi que Goldman avait changé, que ce n'était plus la même chose... Mais la tournée qui a suivi ainsi que "En passant" m'a prouvé le contraire...

Bref, je ne pense pas que JJG ait changé, il évolue certainement au gré de ce qu'il vit personnellement, mais en tout cas moi, fondamentalement, je vois le même homme. Sans compter que peut-être que nous aussi, nous évoluons et devenons au fil des années beaucoup plus nostalgiques que par le passé. Cela est dû, peut-être, à une certaine frustration que la "Goldmania" des années 80 est bien loin... ce qui ne nous rajeunit pas d'ailleurs. ;)

Raphaël Delessert
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Emeline Bruley a écrit :

Moi, j'ai l'impression que tous les gens de la liste qui sont de droite sont contre le fait que JJG ait donné sa chanson et que tous les gens de gauche trouvent ça très brave de sa part...

Bon, je ne voulais pas que cette discussion dérape sur le terrain politique, mais je ne pense pas du tout que ce soit le cas. D'abord, comment peux-tu connaître les opinions politiques des uns et des autres à travers leurs messages ? Comme le soulignait Cédric ce matin, "et si Goldman prêtait "Rouge" à Robert Hue ? Ou "Peurs" à Bruno Mégret ?". Je me sens profondément de gauche, cela ne m'empêche pas pour autant d'être choqué du fait qu'"Ensemble", chanson actuelle, qui passe à la radio et qu'il va chanter pendant sa tournée, soit utilisée à des fins politiques. Comme je l'avais souligné, cela ne m'avait pas du tout fait le même effet pour "Il changeait la vie", qui n'avait plus d'actualité en 1995.

Jean-Michel Fontaine
En passant, 25 février 2002
Tous droits rservs



Maintenant concernant le débat politique ouvert depuis quelques jours, franchement, qu'est ce qu'on s'en fout de savoir que Jean-Jacques a écrit une chanson pour Jospin. On m'aurait dit pour Chirac, j'aurais fait "ah bon, bizarre". C'est pour Jospin, je dis "ben oui évidemment". Maintenant, le fait de savoir que c'est un chanteur, que le public va être conditionné, lalala lalala, que c'est choquant, qu'il ait le droit ou pas... Il n'est pas le premier chanteur à mettre en avant ses idées politiques (Yves Montand, Maxime Le Forestier, Michel Sardou, etc) et ce n'est pas plus choquant pour eux que pour nous, simples anonymes, qui distribuons des tracs et serrons des mains quand notre candidat est dans notre ville. Quand des chanteurs vont à la fête de l'Huma, ça ne choque personne. D'ailleurs, n'y a-t-il pas participé ? (je pose la question, je ne sais pas). Et puis quand il participe aux "Enfoirés" ou à "Touche pas mon pote", c'est aussi une forme d'engagement politique, mais comme celui là est "politiquement correct", et tous bords confondus, on dit bravo. De toute façon, son public sait bien de quel bord il est, alors franchement, on aime le chanteur mais on fabule sur l'homme parce que chaque fois, il nous étonne et fait tomber les hypothèses qu'on avait émises sur lui. Il a choisi cette année de montrer son engagement politique. Moi je dis : "Bien, fais donc, ça ne change rien au fait que j'aime tes chansons, par contre, ne bâcle pas tes concerts pour la politique, parce que ton public vient voir le chanteur".

Valérie
En passant, la liste, 26 février 2002
Tous droits rservs



En ce qui concerne le soutien de Jean-Jacques Goldman à Lionel Jospin, il ne me choque pas plus que ça. En effet, JJG a toujours montré une certaine préoccupation pour la France, que ce soit en interviewant Michel Rocard, en s'impliquant dans les restos du cœur, en déclarant aimer payer ses impôts (cf. Fréquenstar 1998) ou en incitant les gens à aller voter (cf. Fréquenstar 2001). D'ailleurs, quand il le fait, il ne dit pas "allez voter Jospin" mais "allez voter" tout court, même Le Pen ou Dieudonné à la limite. Je ne vois donc pas de changement majeur dans son attitude. Je pense juste que Goldman, et il aurait raison, s'inquiète de l'avenir de son pays, et qu'il ne veut pas que Chirac passe à nouveau et bénéficie de l'immunité après tout ce qu'on a découvert sur lui. Personnellement, je ne sais pas encore pour qui je voterai aux prochaines élections, car entre Chirac qui se croit au dessus des lois et Jospin qui n'a pas vraiment la stature d'un président à mon avis, et dont le bilan ministériel est assez mitigé, c'est assez lamentable.

C'est pourquoi je pense que Goldman, qui a peut-être lui aussi le même problème, veut éviter qu'un autre candidat que Jospin passe, au prix de lui apporter son soutien. Je ne sais pas si j'arrive à me faire comprendre, en tous cas je me comprends.

Xavier
En passant, 27 février 2002
Tous droits rservs



Je suis enseignante dans le primaire et pour faire plaisir à ce cher Jack (!!), nous avons créé une chorale avec tous les enfants (du CP au CM2). Le thème de cette année est l'histoire dans les chansons, mes collègues et moi avions choisi "Ensemble" et "Les petits chapeaux", "Ensemble" nous a été interdit car cette chanson avait été choisie pour la campagne de Jospin !!!! Je trouve ça dommage car elle plaisait beaucoup aux enfants et ça rendait vachement bien !!

On va essayer de trouver autre chose...

Je suis venue témoigner sur cette liste parce que toute cette histoire me touche personnellement : comment expliquer à des enfants qui ont répété pendant des heures et qui aiment cette chanson qu'on ne pourra plus la chanter pour des raisons politiques ? Ça leur passe un peu au-dessus.

Déborah Delannay
En passant, 27 février 2002
Tous droits rservs



En 1995, a-t-on interdit "pomme de rainette et pomme d'api" dans les écoles suite au choix par le candidat Chirac de la pomme comme emblème ?

Par son geste en faveur du candidat socialiste, JJG va réussir à faire passer toutes les chorales qui auraient voulu mettre "Ensemble" à leur répertoire pour des fans de Jospin. Bientôt, je n'oserai plus écouter cette chanson dans mon immeuble de peur de passer pour un dangereux gauchiste aux yeux (surtout aux oreilles) de mes voisins. Pourquoi JJG n'a-t-il pas "donné" "Une poussière" à Jospin ? Aucune chorale au monde ne pourrait avoir envie de chanter ça !

Stéphane Dumond
En passant, 27 février 2002
Tous droits rservs



Alors ça voudrait dire que la chanson appartient désormais au P.S. et que quiconque la chanterait serait assimilée au P.S. et considérée comme militante, moi je trouve ça triste quand même. ;-(… Un jour, un chanteur a pourtant dit que les chansons appartenaient à tout le monde.

Juju
En passant, 27 février 2002
Tous droits rservs



De toutes façons pour paraphraser un journaliste de sinistre mémoire parmi les goldmaniens, "ne touchez pas aux idoles, la dorure vous en reste sur les doigts...". L'erreur était peut-être de ranger l'intouchable JJ à côté de notre ours en peluche préféré sur l'étagère nostalgique de nos souvenirs d'enfance ou d'adolescence (pardonnez mon jeune âge) ???

Après tout, il a l'air humain (rassurez-moi il n'est pas vraiment né avec une guitare dans la main gauche ?) le "jeune homme" qui déclarait "signe particulier : banalité préoccupante" ??? Au nom de quelle drôle d'idée vouloir en faire le saint patron du génie musical en continu et de la discrétion éternelle amen ??

"Moi, qu'un chanteur soit noir, rouge ou vert je m'en suis toujours foutu, l'important c'était sa musique..." j'ajouterai aux paroles du sage (St Jean-Jacques himself )... "et qu'il soit marié avec la Dame de Fer ou avec la petite fille de Nabokov, qu'il "soutienne" le front de libération de nains de jardins ou le parti démocrate martien, qu'il danse sur la table d'Ardisson (Seigneur j'espère quand même que je ne verrai pas ça de mon vivant... ) ou qu'il se tape un Big Mac sur la Place Rouge puisque tout fout le camp... M'en balance pourvu qu'il ne lâche pas sa guitare et ses petits carnets..."

"Ce n'est jamais le tableau qui change, mon cher, c'est le regard que vous portez sur lui et sur lui-même..." (Approximativement sorti de Osacar Wilde et j'aurais dû commencer par là...).

Quant à savoir pour qui je vais voter ?? Mon dieu mes deux chanteurs préférés sont Sardou et Goldman....O rage, O...etc cruel dilemme... Vais-je consulter

Julie Hernandez
En passant, 28 février 2002
Tous droits rservs



Je suis totalement d'accord avec Julie !!! Enfin une parole sensée !! Goldman n'a jamais caché ses nettes préférences pour la gauche.

S’il suffit qu'un chanteur dévoile pour qui il va voter pour qu'aussitôt tout son public le suive, c'est à désespérer de l'homme !!! Allons, un peu de jugeotte ! Ne me dites pas que vous êtes devenus sages-femmes suite à "Juste après" ! Par contre, je suis d'accord lorsque vous affirmez que Goldman est critiquable. Et j'ajouterai : Heureusement !!!

Il n'empêche que j'aime ce qu'il fait, et tout ce qu'on lui demande finalement c'est de continuer à faire des chansons qui nous touchent.

Anne Micouleau
En passant, 1er mars 2002
Tous droits rservs


Ne pourrait-t-on pas éviter définitivement d´exprimer nos opinions politiques sur cette liste ? D´accord pour parler de l´engagement de JJG auprès de Jospin, mais pas de notre préférence pour tel ou tel candidat. J´ai l´impression que ceux qui sont de gauche saluent l´action de JJG, les autres la trouvent déplorable. Bonjour l´objectivité ! Sur le fond, je suis très étonné par cet engagement de JJG, même si je le savais plutôt de gauche. Je l´imaginais éloigné des hommes politiques, bien que s´intéressant à la politique (impression donnée par "Les pères ont des enfants"). Comme Jean-Michel l´a souligné, le problème ici c´est qu´il confie au P.S. une chanson qui vient de sortir. C´est peut-être pour atténuer ça qu´il la réenregistre.

Souviens-toi

Etait-ce mai, novembre

Ici ou là ?

Etait-ce un lundi ?

Je ne me souviens que d'un mur immense

Mais nous étions ensemble

Ensemble, nous l'avons franchi

Peut-être y a-t-il dans ces paroles, sinon un hommage à la politique, au moins une façon de dire que la politique peut faire avancer. Il y a aussi cette référence à la chute du Mur de Berlin, dont quelqu´un a parlé sur cette liste. Mais proposer cette chanson à un parti, ou plutôt à un homme, c'est aller trop loin. Il y a finalement pas mal de chanteurs qui expriment des opinions politiques dans leurs chansons ou dans leurs gestes. Ce qui m´étonne ici, c´est que JJG est toujours resté assez neutre.

Quant à l´influence que ce geste peut avoir sur ceux qui aiment et/ou qui suivent JJG, je pense que le public goldmanien est assez "intelligent" pour ne pas en tenir compte, mais il n´empêche que inconsciemment cela peut jouer, et puis comme parfois, on ne sait plus sur quels critères fonder son choix, alors il peut être tentant de voter pour le "candidat qui a la chanson de mon chanteur préféré". Mais en même temps, je me demande si un chanteur doit s´interdire de s´engager ainsi, au risque qu´il pourrait influencer ses admirateurs. Question difficile...

Fabien Tessier
En passant, 7 mars 2003
Tous droits rservs


Je voulais simplement vous dire... que je ne vois pas vraiment la raison à tout ce dérapage politique. Après tout, nous sommes ici pour parler de Jean-Jacques, et s'il a prêté sa chanson "Ensemble" à Jospin, cela n'en fait pas une chanson politique, mais elle reste ce qu'elle est : un message d'espoir. Je dis ça sans arrière-pensée politique. L'aurait-il prêtée à Hue, Chirac, Besancenot, Bayrou... ça n'aurait rien changé.

Ce que je vois là-dedans, c'est que Jospin (ou ses conseillers) ont apprécié le message porté par la chanson, et qu'ils ont voulu en faire l'image du message d'espoir qu'ils présentent aux Français. C'est donc plus un hommage à la chanson de la part d'un homme politique qui prône un avenir meilleur dans ses discours qu'un engagement politique de Goldman.

Et ce n'est pas parce que la chanson a été empruntée par un candidat à l'élection que je vais moins l'aimer. Et je continuerai à la chanter, et à l'aimer, d'autant plus que je connais un des choriste à qui Goldman avait promis cette chanson en 2000 à Alès, et qu'il m'a raconté le pourquoi de la chanson, et m'a communiqué tous les sentiments qui y sont imprégnés.

Alors, s'il vous plait, ne partez pas dans un débat politique stérile (Jospin gauchiste, Chirac facho, et j'en passe). Recentrez-vous sur ce qui compte vraiment, car comme le disait Verlaine : "De la musique avant toute chose !"

Vincent
En passant, 8 mars 2002
Tous droits rservs


Bravo Deborah pour ton témoignage. Je voudrais juste ajouter que j'ai 2 enfants dans une école catholique où la tolérance entre les religions, les races, les peuples est la première chose prêchée. Cette école reçoit des enfants de toutes religions et laisse le choix entre le catéchisme ou la culture religieuse.

"Ensemble" a été la chanson choisie un peu avant Noël et chantée par les élèves pour définir, ce que serait "le thème de vie" de cette année. Ce qui me permet de compléter et d'approfondir ma pensée de dimanche dernier. Je dis simplement à JJG, dommage pour ces enfants, dommage "en passant" pour les miens aussi, avec qui j'ai chanté maintes et maintes fois "Ensemble". Ma femme (future ex...) n'aime pas Jospin ni la gauche... Bonjour les débats chez nous.

Michel Nguyen
En passant, 16 avril 2002
Tous droits rservs


Retour à la page précédente

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris