Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

 

Rencontrer JJG

J'ai eu cette chance un jour. Déjà, à cette époque, je l'admirais pour ce qu'il faisait et j'ai eu l'immense chance de passer une journée sur le tournage du clip "Juste après". Un exposé à faire en cours, une amie qui bossait dans une boîte d'effets spéciaux m'a dit qu'il fallait que j'assiste à un tournage pour cet exposé. Et après plusieurs ratés sur d'autres tournages, elle m’a dit d'aller sur celui de Goldman ! Elle ne savait pas que j'adore ce qu'il fait et je suppose qu'elle a perdu quelques décibels de son ouïe.

Une journée mémorable, Carole était d'une gentillesse incroyable. Michael était hilarant, et entre les scènes, le trio se faisait des bœufs au piano, du rock, du Bruel, de tout. Je me faisais toute petite, j'avais l'impression d'être une intruse dans leur monde. Je ne lui ai quasiment pas parlé, j’étais trop intimidée (je n'avais que 16 ans et j'étais très timide), mais je l'ai beaucoup observé. Il était simple : il lisait son journal entre les prises, etc.

Avant de partir, avec mon amie on s'est enfin décidées à lui parler et lui demander un autographe (ainsi qu'à Carole). On a parlé quelques minutes, il m'a demandé ce qu'on faisait là et la conversation était toute simple ! Je n'ai pas osé lui dire quoi que ce soit du genre que je l'admirais, alors que vraiment, déjà à cette époque, je l'adorais. Je regrette un peu ma timidité (j'ai beaucoup changé) et de ne pas avoir plus profité de cette journée, de ne pas lui avoir parlé plus souvent, mais je le considérais comme inaccessible (alors qu'il ne l'était pas du tout). Bref, ce souvenir est gravé en moi pour toujours, j'adore revoir le clip et je dis à mes amis où je me positionnais dans l'espace.

Notre exposé n'était pas super réussi car on a pas vraiment posé de questions aux techniciens, et tout ça. On était trop aveuglées par ce qui se passait sous nos yeux. Mais on a gagné une journée exceptionnelle, ça vaut toutes les notes ! Et je garde son autographe précieusement.

Ok, c'est un long roman que j'ai écris, pour ceux qui en sont arrivés là, bravo, et merci, car ça doit être un peu fouillis (ça date quand même !).

Comme quoi, tout est possible !

Mots Doux
En passant, 9 mars 2004
Tous droits rservs



 

Retour à la page précédente

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris