Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Spectacles, Goldman : comme ses pieds
(Europe 1, 20 novembre 2001)

Spectacles, Goldman : comme ses pieds
Europe 1, 20 novembre 2001
Laurent Delpech
Retranscription de Graldine Clot

[Introduction prsentant l'interview] Le dernier album de Jean-Jacques Goldman s'appelle "Chansons pour les pieds", pour les pieds c'est dire pour que les pieds bougent, pour que l'piderme vibre ! Jean-Jacques Goldman est un chanteur "quinqua" amoureux. Il se dit dgag de son image, de l'insuccs ou du succs, de l'engagement dans la chanson. Il se fait plaisir.

Jean-Jacques Goldman : Ce sont des chansons qui sont un peu un hommage aux musiciens en gnral. Les musiciens arrivent, ils jouent et trs souvent, ce sont les pieds qui commencent bouger. Voil, donc ce sont des chansons qui sont destines ces pieds.

Laurent Delpech : Dans quelles circonstances avez vous crit ces chansons ?

Jean-Jacques Goldman : Je procde toujours de la mme faon, c'est dire que pendant deux trois ans je prends des notes et quand je sens que c'est mr, je commence travailler, c'est dire que les petits bouts de musique, j'en fait des chansons entires, et les petites notes, je commence mettre des mots sur les thmes. Donc il y a un moment o il s'agit uniquement de travail et plus d'inspiration.

[C'est pas vrai]

Laurent Delpech : C'est un album qui s'appelle "Chansons pour les pieds", mais ce sont aussi des chansons pour la tte, parce que dans certaines d'entre elles, vous nous amenez rflchir, et notamment dans la chanson qui s'appelle "C'est pas vrai", vous avez un jugement assez dur sur tout ce qui nous entoure.

Jean-Jacques Goldman : Moi, je trouve que toutes les chansons sont d'abord pour les pieds, enfin quand je dis pour les pieds, c'est pour l'piderme. Le propre d'une chanson, c'est d'abord d'tre reue de faon je dirais sensuelle. C'est une voix, c'est une musique. a ne veut pas dire que les chansons doivent tre btes, qu'elles ne doivent parler de rien, mais je ne pense pas que ce soit l'endroit pour des rflexions, pour des prises de position. Je pense qu'une chanson vaut beaucoup moins que a et beaucoup plus que a.

Laurent Delpech : Mais a peut tre assez tentant quand on a votre position, votre notorit, quand il y a autant de gens qui aiment vos chansons de se dire, je vais me servir de a pour faire passer un message.

Jean-Jacques Goldman : Quel peut tre le message quand il y a des avions qui tuent entre trois mille et six mille personnes ? Je pense que l, il y a un consensus. On ne peut pas parler de combats entre plusieurs ides.

Laurent Delpech : Vous vous interdisez de faire passer des messages dans vos chansons, mais vous comprenez que d'autres le fassent ?

Jean-Jacques Goldman : Je comprends que d'autres le fassent, mais si vous rflchissez a posteriori aux auteurs les plus engags, parlons de Lo Ferr par exemple, c'est pas ces chansons l qui restent.

[La vie c'est mieux quand on est amoureux]

Laurent Delpech : Dans le livret de ce disque, il y a une phrase : "La vie c'est mieux quand on est amoureux". C'est votre cas. Est-ce que vous tes un jeune mari heureux ?

Jean-Jacques Goldman : J'espre que c'est le cas de tout le monde. a n'a rien voir avec moi. C'est simplement que quand on arrive un certain ge, et qu'on a vcu des histoires et des moments, on se rend compte que la vie, elle est bien, mais quand on est amoureux, tout coup, il y a d'autres couleurs. Et puis quand cet amour s'en va, les couleurs se fltrissent un peu. a n'a rien de personnel.

Laurent Delpech : Vous pouvez nous parler un peu de votre femme ? Parce qu'on n'a pas eu beaucoup d'informations sur votre mariage, sur elle, sur vous.

Jean-Jacques Goldman : J'tais mari pendant 25 ans et je n'en ai jamais parl, alors je ne vais pas commencer aujourd'hui.

Laurent Delpech : J'ai lu simplement que c'tait une fan, que c'est quelqu'un que vous avez rencontr la fin d'un de vos concerts. C'est vrai a ?

Jean-Jacques Goldman : Non, non. C'est faux.

[Un got sur tes lvres]

Laurent Delpech : Comment faites-vous pour votre mariage, ou pour votre vie globalement pour vous protger ce point de la presse ? Il n'y a jamais de papier sur vous, il n'y a jamais de photographes qui vous surprennent quelque part ? Comment vous faites ?

Jean-Jacques Goldman : D'abord, c'est faux, on se fait avoir quand mme, et globalement, les photographes, et la presse sont assez paresseux. Ils vont l o il y a beaucoup de poissons. Donc si vous ne frquentez pas les premires, si vous ne frquentez pas les endroits branchs Paris, si vous ne frquentez pas Saint-Tropez l't, en gros, vous tes tranquille.

Laurent Delpech : Vous vous cachez, ou vous leur avez fait peur au dbut en faisant beaucoup de procs par exemple ?

Jean-Jacques Goldman : Non, je ne me cache pas. J'ai pas une vie spcialement intressante et puis a les intresse pas.

Laurent Delpech : Est-ce que c'est aussi important de soigner son image que de soigner ses chansons ?

Jean-Jacques Goldman : Je crois que, Dieu merci, pas pour notre gnration, enfin la gnration des chanteurs "quinqua", mais pour les nouveaux, je pense que l'image a pris beaucoup plus d'importance et qu'il faut absolument penser a maintenant, pour eux.

[Les choses]

Laurent Delpech : Quand on s'appelle Jean-Jacques Goldman, qu'on a eu dj autant de succs, est-ce qu'on est encore inquiet la sortie d'un nouvel album ?

Jean-Jacques Goldman : Non... Effectivement, non.

Laurent Delpech : Quelle importance a a que ce disque sorte aujourd'hui?

Jean-Jacques Goldman : a n'a pas beaucoup d'importance. J'y ai beaucoup travaill. L'importance c'est le plaisir que j'ai pu y prendre, et puis le plaisir que ceux qui voudront, pourront y prendre, mais il n'y a pas d'enjeu.

Laurent Delpech : Est-ce que vous pourriez tre un chanteur heureux en continuant d'crire des chansons, mais sans faire de disque, et sans faire de scne ?

Jean-Jacques Goldman : Ah oui ! Oui, oui. Je prfre en faire parce que a me procure beaucoup de plaisir, mais si a ne plaisait plus aux gens, ce qui serait la raison pour laquelle j'arrterais, il n'y aurait pas de soucis.

[Je voudrais vous revoir]


Retour au sommaire - Retour l'anne 2001

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris