Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

La vie par procuration

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : J.R.G. / N.E.F. Marc Lumbroso

Version originale
Année : 1985
Interprétée par : Jean-Jacques Goldman
Distribuée par : C.B.S.

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1985 Jean-Jacques Goldman LP Non Homologué ; EPC 25 678 1985_album_non_homologue_300.jpg non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman LP Non Homologué (Canada) PFC 90 932 non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman K7 Non Homologué ; EPC 40-26 678 1985_album_non_homologue_300.jpg non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman CD Non Homologué ; EPC 26 678 1985_album_non_homologue_300.jpg non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman CD Non Homologué (Canada) PFCT 90732 non disponible.
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En Public EPC 4501911
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En Public (Canada) GFC 90749
1986 Jean-Jacques Goldman 2 K7 En Public EPC 450191-4
1986 Jean-Jacques Goldman 2 CD En Public EPC 450191-2
1986 Jean-Jacques Goldman 45 T EPC 650136-7
1986 Jean-Jacques Goldman Maxi 45 T EPC 650136-6 non disponible.
1989 Jean-Jacques Goldman CD Entre gris clair et gris foncé (Japon) 25-8P-5280
1989 Jean-Jacques Goldman CD hors commerce Entre gris clair et gris foncé (Japon) 647275
1991 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif COL 467 337-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD2 COL 469 217-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD3 COL 469 217-2
1992 Jean-Jacques Goldman 45 T (medley) COL 658 806-7
1992 Jean-Jacques Goldman Maxi 45 T hors commerce (medley) SAMP 1715 non disponible.
1992 Jean-Jacques Goldman K7 2 titres (medley) COL 658 806-4 non disponible.
1992 Jean-Jacques Goldman CD 2 titres (medley) COL 658 806-1
1992 Jean-Jacques Goldman CD 2 titres hors commerce (medley) PRO 717 non disponible.
1996 Jean-Jacques Goldman 2 K7 Singulier COL 485 080-4
1996 Jean-Jacques Goldman 2 CD Singulier COL 485 008-2
1999 Jean-Jacques Goldman K7 En passant Tournée 1998 COL 494 829-4
1999 Jean-Jacques Goldman CD En passant Tournée 1998 COL 494 829-2
2000 Jean-Jacques Goldman 8 CD Intégrale 1990-2000 CD6 COL 498 836-2
2002 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif ?


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1996 Michel Leclerc (piano) CD Recueil Spécial Piano n° 1 CD Hit Diffusion HD/CD 05
1998 Gérard Lenorman CD Hommage Editions Atlas 6227 303

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Année Titre Langue Interprète Auteur de l'adaptation Pochette
1997 De vogels op haar balkon néerlandais Bart Herman Bart Herman
1995 Michelete alev hébreu Doron Mazar Chimrite Or

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Elle met du vieux pain sur son balcon
Pour attirer les moineaux, les pigeons
Elle vit sa vie par procuration
Devant son poste de télévision

Levée sans réveil
Avec le soleil
Sans bruit, sans angoisse
La journée se passe
Repasser, poussière
Y'a toujours à faire
Repas solitaires
En points de repère

La maison si nette
Qu'elle en est suspecte
Comme tous ces endroits
Où l'on ne vit pas
Les êtres ont cédé
Perdu la bagarre
Les choses ont gagné
C'est leur territoire

Le temps qui nous casse
Ne la change pas
Les vivants se fanent
Mais les ombres, pas
Tout va, tout fonctionne
Sans but, sans pourquoi
D'hiver en automne
Ni fièvre, ni froid
Elle met du vieux pain sur son balcon
Pour attirer les moineaux, les pigeons
Elle vit sa vie par procuration
Devant son poste de télévision
Elle apprend dans la presse à scandale
La vie des autres qui s'étale

Mais finalement, de moins pire en banal
Elle finira par trouver ça normal
Elle met du vieux pain sur son balcon
Pour attirer les moineaux, les pigeons

Des crèmes et des bains
Qui font la peau douce
Mais ça fait bien loin
Que personne ne la touche
Des mois, des années
Sans personne à aimer
Et jour après jour
L'oubli de l'amour

Ses rêves et désirs
Si sages et possibles
Sans cri, sans délire
Sans inadmissible
Sur dix ou vingt pages
De photos banales
Bilan sans mystère
D'années sans lumière

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Eric Saya : Dans "Tournent les violons", tu racontes l'histoire d'un malentendu entre une jeune fille et un seigneur. La jeune fille attend toute sa vie un amour qui ne viendra jamais. Lorsque tu parlais des femmes dans tes chansons, elles ont souvent eu une attitude souvent passéiste comme dans "La vie par procuration", "Elle attend", "Il me dit que je suis belle", "En attendant ses pas". Est-ce que c'est vraiment un constat ?

Jean-Jacques Goldman : Là, il s'agit d'un constat que tu fais toi- même, car j'avoue que je n'analyse pas trop mes chansons, mais c'est vrai. Je suis beaucoup touché par ces femmes qui rêvent. Je ne dis pas qu'elles me plaisent forcément, mais ce sont des personnages qui me touchent, surtout le côté "je vivrai plus tard".

Sans limites
Radio Kol Hachalom, 22 juin 2002


Charlotte Pozzi : Et est-ce qu'il vous est arrivé de faire des trouvailles, de retravailler une ancienne chanson et de vous dire à la limite que cette nouvelle version vous plaît peut-être plus que la première ?

Jean-Jacques Goldman  : L'exemple type qui m'est arrivé, c'était sur "La vie par procuration", c'est il y a longtemps. C'est une chanson que l'on faisait avec un "clic", c'est-à-dire que le batteur a comme un métronome de façon à ce qu'on la prenne toujours au même tempo. Et donc, on l'avait jouée, c'était juste après qu'elle soit sortie, à ce tempo-là et un soir, le truc n'a pas marché. Donc je me suis retourné vers lui et je lui ai dit "allez on y va !". Donc, il fait "trois, quatre" et on est partis deux fois plus vite ! Sauf que ça a été une version beaucoup plus vivante, beaucoup plus forte et qui a été la version single qui était la version extraite, qui était une version live en fait. Et si vous écoutez la version de "La vie par procuration" qui est passée à la radio, que tout le monde connaît et si vous écoutez la version originale qui est sur l'album studio avant, elle est deux fois plus lente, elle a beaucoup moins de moelle. Donc il y a parfois des hasards qui redonnent la vérité à la chanson.

Le Grand Bazar
RTL 2, 02 juin 2003


Anthony Martin : Et c'est quelque chose qu'on ressent très bien dans les titres de vos chansons. Si je prends "La vie par procuration", "Je te donne", "Peurs" ou même "Elle a fait un bébé toute seule" par exemple, c'est presque des titres d'articles de journaux...

Jean-Jacques Goldman : Oui... (...) Je pense qu'on est un peu des chroniqueurs, et puis des bons diagnostiqueurs de ce qui se passe, on prend un peu l'air du temps.

Quand la musique est bonne
RTL, 5 juillet 2003


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris