Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Lausanne (Suisse) - 11 juin 1994

Récit par Delphine W. :

En 94, j'étais au début de mon fanatisme goldmanien. Je venais de recevoir Rouge pour mon anniversaire. Un matin, en arrivant au lycée, ma meilleure amie me demande si ça me dirait d'aller voir Jean-Jacques en concert. Alors bon, je ne sais pas ce que vous auriez fait, mais moi j'ai tout de suite dit OUI ! ! !

Ses parents avaient prévu d'y aller avec elle et elle a tout de suite pensé à moi. C'est-y pas gentil ça ?

Si je ne me trompe pas, c'était un samedi. Le jour venu, nous sommes donc allés tous les 4 à Lausanne en écoutant l'album dans la voiture. Nous sommes arrivés vers 17 h, nous n'étions pas les premiers mais il n'y avait pas trop de monde. En attendant, un gars de la sécurité parlait avec nous et franchement, on a trouvé son humour nul ! Genre : "On a peur que la grosse passe à travers la scène".

Le moment venu, nous sommes entrés dans la patinoire et la fosse était en bas. Je courrais pour être le plus devant possible en tirant Steph dans les escaliers qui a failli s'étaler ! Nous étions au deuxième rang mais le concert n'avait pas commencé que nous étions déjà poussés dans tous les sens. Nous avons donc reculé jusqu'au quatrième rang où ça allait beaucoup mieux.

C'était mon premier concert et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue du voyage!

Au moment où JJG est apparu, je suis restée là, à le regarder sans bouger, je n'en revenais pas de le voir là, en face de moi, si près de moi. Ça a été un moment très fort. Le plus bizarre est que je ne me rappelle presque rien du concert, comme si ç'avait été un rêve.

La première fois où JJG nous a parlé, je ne sais plus ce qu'il a dit, mais il a imité l'accent suisse !

J'ai adoré le masque où les visages défilaient pour Des vies, j'ai eu des frissons pendant le film sur le Zaïre. C'était la première fois que je le voyais. Pour Que disent les chansons du monde, des drapeaux défilaient au-dessus de la scène, et bien sûr...il y a eu le drapeau suisse et toute la salle a réagi... forcément !

J'avais dit à Steph que ce n'étais pas possible qu'il y ait tous les Russes, et bein si, il l'a fait !

Et puis le concert s'est terminé, et on a dû repartir. Je n'avais plus qu'une idée, que Jean-Jacques revienne pour que je puisse retourner le voir. Et j'ai trouvé ce concert tellement bien fait, il y avait tellement de mise en scène, que je me suis dit que si j'allais voir quelqu'un d'autre, je serais déçue. Je peux vous dire que je suis allée à d'autres concerts, je suis retournée voir Jean-Jacques cette année, et de tous les artistes que j'ai vu, aucun n'a égalé Jean-Jacques à mes yeux. Jean-Jacques, ce n'est pas un concert, c'est plus que ça, c'est un spectacle à part entière.

Merci Jean-Jacques.

Delphine W.

23 novembre 1998
Tous droit réservés

Retour à la tournée

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris