Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Solidays, Hippodrome de Longchamp
- 10 et 11 juillet 1999

Récit par Flavien L. :

Quelques mots pour vous raconter "mes solidays"... J'ai fait la connaissance du sympathique Bloon (qui m'avait pris pour un boy scout, laissez pas traîner de vieilles photos sur Internet, je vous le dis ! ! !), j'ai eu le plaisir de revoir stephh métamorphosée en Bloonette depuis notre dernière rencontre. J'ai vu Jean-Michel ainsi que Delphine, et puis beaucoup de Labasiens. D'ailleurs, Labasien ou pas, ça faisait "foule de gens qu'on ne connaît pas", et comme le seul point commun connu était JJG, ça faisait très fan club, chansons JJG dans la foule dans l'attente, etc... On aime ou on n'aime pas, c'est comme les coups et les douleurs, ça ne se discute pas. ;-) (pas de polémique quand je ne suis pas là, ou alors gardez-moi des archives et je rajoute mon grain de sel quand je rentre histoire de remettre à nouveau de l'huile sur le feu ! ! ! ;-))) ).

Côté spectacle, il y avait des choses qu'on aurait pu éviter, mais dans l'ensemble c'était plutôt bien, voire très bien. Arrivée de notre JJ national, réclamé à tous bouts de champ par la foule depuis plusieurs heures déjà, accompagné des musiciens de la tournée (je rappelle pour les étourdis : Les 2 Christophe, Jacky, Claude, Michael), mais aussi de Philippe Grandvoinet (Au passage, JM, tu disais que ça faisait 10 ans, mais il était sur DNMAZ, et ça en fait juste 5. Pour une fois que JM ne se souvient pas de tout... ;-) ). Pas de chanson de JJ himself, mais Dust my blues et autres reprises habituelles de JJ à quelques exceptions près dont l'émotion m'a fait oublier le nom. Deux duos avec de Palmas, et ensuite Madame Carole Fredericks a fait son entrée. Traditionnels "Think", "Knock on wood" et "Tobacco road". Dommage qu'ils chantent toujours les mêmes... D'autres récits plus détaillés arriveront sans doute dans les jours qui viennent.

Voilà voilà, j'ai passé une très bonne soirée... Que dis-je, une très bonne nuit, car il y avait ensuite la nuit du zapping en plein air sur écran géant et c'était plutôt sympa. A noter, le passage de la séquence du Plein de Super dans laquelle JJ explique la chanson "Juste après", avec les images du reportage au Zaïre, difficile à supporter, le malaise dans la foule choquée par les images, le silence, le souffle coupé quand le sang remonte, et les applaudissements à tout rompre quand il cligne des yeux. Et pas mal de crises de rire (Chirac traitant Fabius de roquet, la fille qui gagne 2 F 47 au Juste Prix, le gars qui demande à l'animateur du Millionnaire s'il a les mains propres au moment où il prend ses tableaux à l'huile pour les montrer à la camera, etc...)

Et puis les petits films sur la prévention : Monsieur Saladin et sa démonstration de mise en place de capote sur une bouteille de ketchup, le dessin animé... La pub Perrier où la bouteille grossit au fur et à mesure que cette main de femme la caresse... Bref, plein de trucs plutôt sympas et "bon esprit".

Flavien L.

11 juillet 1999
Tous droit réservés


Récit de Maryline Prévost :

J'ai pu assister au festival des Solidays ce week-end. Dans l'ensemble c'était plutôt chouette, et l'organisation plutôt réussie. L'ambiance bon enfant qui régnait sur Longchamp faisait chaud au coeur et on n'avait pas vraiment besoin de ça vu la chaleur.

Mon regret, c'est de n'avoir pu rencontrer aucun des internautes présent sur le festival, j'aurais bien aimé mettre un nom sur certains visages, mais bon ce sera pour une autre fois.

J'ai préféré la journée du samedi niveau musical cela me convenait mieux. J'ai revu avec plaisir les Groupes Armen et Matmatah, faut dire que comme c'était un peu la Bretagne à Paris (sauf l'air). J'ai été assez surprise de la prestation de Robbie William, j'y suis allée sans vraiment de conviction mais je voulais absolument être bien placée pour les Corrs alors. Pendant ce concert, j'ai eu la chance de croiser Claude Le Péron, Philippe Grandvoinet et Christophe Deschamps. Ils sont tous vraiment très sympa. On a parlé un peu de la tournée Rouge et de celle d'En passant. Je leur ai dit que c'était la tournée En passant ma préférée, Le Péron a ri en me disant que ce serait sûrement la prochaine que je préférais un jour, on préfère toujours la dernière non.

L'attente du grand bal, assez électrique, avec la plupart des personnes présentes aux premiers rangs qui n'étaient venu que pour JJG et ses musiciens. On chantait, on criait Jean Jacques, ce qui a un peu agacé Nagui et les organisateurs je crois.

J'ai été un peu déçue moi aussi par le grand bal, je n'ai pas senti JJG très à l'aise, dans ce cadre. La prestation était pourtant très correcte, surtout quand Carole est arrivée sur scène. J'aurais aimée entendre quelques chansons en français, pas forcément les siennes, car il n'était pas là pour ça. Encore mieux un mini concert, comme celui des Corrs. Mais bon, faut pas non plus cracher dans la soupe.

La nuit du zapping, avec les images du reportage du Zaïre, un grand silence au début puis les applaudissements quand le bébé ouvre les yeux. A chaque fois, j'ai des frissons. Même si on sait que le bébé va survivre, on reste tous muets en attendant de voir ses petits yeux s'ouvrir. La nuit, sur l'herbe à Longchamp fut très courte, ils sont fous tous ces parisiens, courir comme ça à 7 h 00 du mat'. La quête du petit bar pour prendre un bon café bien serré, il faut encore tenir la journée. Le dimanche, j'ai pris le temps de visiter le village solidarité, voir se côtoyer tant d'univers différents vous scie littéralement. Le Stand Emporio Armani, pour la clim', un peu de fraîcheur ça vous requinque pour un tour. J'ai apprécié le concert de Cheb Mami, Sergent Garcia, Yuri Buenaventura, par contre décevant celui de Faudel. Mention bien au concert africain.

Voilà, j'ai retrouvé Saint-Brieuc, et mon lit avec bonheur, prête quand même à repartir dès demain.

C'était vraiment très bien.

Maryline Prévost

15 juillet 1999
Tous droits réservés


Ci-dessous, mes photos de Solidays.
Attention : toute reproduction pour réutilisation sur Internet formellement interdite !
(c) 10 juillet 1999, Jean-Michel Fontaine

Outre les 40 concerts, on pouvait également trouver de nombreuses attractions gratuites, comme un manège infernal, ci-contre.

Michael Jones au Grand Bal, interprétant l'un des solos dont il a le secret.

Michael Jones et Jean-Jacques Goldman

Michael Jones, Gérald de Palmas et Jean-Jacques Goldman.

Le trio exceptionnellement reformé !
Michael Jones, Carole Fredericks et Jean-Jacques Goldman

Récit de Nelly Gaulier :

Après avoir assisté à deux concerts de Jean-Jacques à Caen en 1998 (21 avril et 13 décembre), ma boulimie de notre idole ne se calmait pas ; alors, à défaut d'aller à Ouveillan (apparemment c'était plus que géant !), dès que cela a été possible je me suis procuré une place pour les SOLIDAYS...

Dire que j'ai attendu 3 mois l'événement et que ça fait déjà 1 mois que c'est passé... En tout cas moi, je ne m'en suis toujours pas remise ! ! ! ! C'était vraiment un festival on ne peut plus réussi : des concerts variés pour tous les goûts... mais moi je n'avais qu'une hâte, en gros j'étais venu "à cause" de lui, c'était voir JJG. Alors le soir en attendant le début du Grand Bal, on a commencé à se chauffer avec d'autres fans de Jean-Jacques, venus des 4 coins de la France : "1,2,3", "A nos actes manqués", "Quand la musique est bonne"... On en a chanté un bon paquet, jusqu'à ce qu'un mec vienne nous dire : "euh c'est sympa pour lui, mais bon il est pas tout seul et c'est pas très cool pout tous les autres artistes qui sont là aussi"... Bon ok il a raison ... on essaye bien de chanter du Mc Solaar... mais rien à faire, c'est plus fort que nous on revient toujours à lui.

Enfin le grand bal commence... c'est long jusqu'à JJ et sa "troupe" ; d'autant plus que certains auraient pu s'abstenir [...] Mais le voilà ou plutot les voilà. Ils sont tous là : les 2 Christophe, Jacky, Claude, Michael et même Carole, très en voix comme d'hab !

Environ 20 minutes magiques avec même un duo avec Gérald De Palmas très sympa... on aurait voulu que ça dure toute la nuit comme à chaque fois !

Un dernier détour par la nuit du zapping où ils nous passent un extrait du "plein de super" (Le Boloch' - Solo sur Canal+) avec Jean-Jacques en invité parlant de la chanson Juste après... re-moment d'émotion avec la réanimation d'un pauvre petit bébé....

Déjà il est l'heure de "se reposer" (camping improvisé dans le coffre d'une supercinq !) car le dimanche une autre journée pleine de surprises nous attend. Je m'endors des rêves pleins la tête en repensant à JJG et aux autres.... WAOUH, qu'est-ce que c'était bien... et... dites, c'est quand le prochain ?

Bon sinon j'aimerais bien échanger d'autres impressions, avec des fans de JJ comme moi, sur les concerts ou n'importe quoi du moment que ça le concerne !

Je suis Caennaise, alors avis aux Normands et aussi à ceux des autres régions.

Retour à la tournée

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris