Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Tournée des Enfoirés,
Paris, 24 janvier 2000

Récit par Paul Hubber :

Hier, j'ai fait partie des "privilégiés" qui, au titre de leur bénévolat pour les "Restos", ont pu assister à l'enregistrement de l'émission. "Au bout de mes rêves" et "Pour que tu m'aimes encore" étaient de la fête. Goldman quant à lui est passé de moine qui chante avec Souchon "Où sont les femmes" au héros de "Bob Morane". Quant au premier titre, j'ai beaucoup aimé son air gêné quand Elsa lui a caressé les cheveux. Vu d'en haut ça n'a pas eu l'air de lui plaire ! Quant au deuxième titre, c'était une des rares fois où je l'ai trouvé "hors concert" très "lâché" et donc très bon.

J'ai bien sûr remarqué le prestige et sa popularité sans égales en comparaison avec les autres participants : ça allait des "Vous aimez JJG ?" de Timsit pour mettre de l'ambiance aux "Il est sec" de Garcia en passant par les "il n'est pas gentil..." du vulgaire mais complice Bigard.

Bref à chaque apparition il a eu droit à un vrai triomphe et bien plus encore mais il est toujours resté de marbre...

Michael était bien sûr là puisqu'il était "vedette" de l'orchestre. J'ai beaucoup aimé son air désabusé et ses chorégraphies déphasées et burlesques. En tout cas ce "petit débutant" (dixit Bigard) a eu son triomphe mérité lors de la présentation des musiciens.

Bref une belle édition, un bon cru, une bonne ambiance, peu de problèmes techniques et des chansons bien préparées (rodage de la tournée), mais à mon goût pas assez d'émotions et peut-être un peu trop de variétés... mais Goldman était meilleur, meilleur, meilleur....

Paul Hubber

25 janvier 2000
Tous droit réservés


Récit par Vélina Raillère :

Nous étions à l'enregistrement des Enfoirés lundi soir et avons décidé de vous faire partager un peu cette soirée pour commencer je dirais qu'ils étaient tous en super forme, alors comme je n'ai pas lu les messages sur la tournée, excusez moi s'il y a des choses qui ont déjà été dites. Voici la liste des chansons :

J'ai trouvé que les décors étaient bien étudiés et qu'ils en avaient de plus en plus. Après l'enregistrement nous sommes allées faire un tour à la sortie des artistes : on a pu y croiser Andy Scott qui nous a confirmé que Claude Le Péron avait bien trois côtes cassées et la jambe aussi mais qu'il allait s'en remettre. On a vu aussi Ségara, Bigard, Hallyday, Elsa, Leforestier, Maurane, et le comble de tous les combles c'est Jean-Jacques qui pour une fois s'est arrêté et a pris le temps de signer des autographes.

Voici la liste des invités présents : Goldman, Garou, Bruel, Carole Fredericks, Robin, Obispo, Lavoine, Patricia Kaas, Liane Foly, Roch Voisine, Mimi Mathy, Annie Cordy, Leforestier, Julien Clerc, Cabrel, Lama, Laroque, Fiori, Palmade, Bigard, Maurane, Axelle Red, Karen Mulder, Zazie, Hallyday, Timsit, Ségara, Laam, Jose Garcia, Elsa, Balasko, Winter, Souchon, Lecoq.

Je laisse le soin à Corinne et Chrystèle de compléter tout ça et je vous souhaite une bonne journée à tous.

Vélina Raillère

27 janvier 2000
Tous droit réservés


Récit par Corinne Russier :

Bon, je vais aller un peu plus dans les détails :

Déjà, dans la salle nous avons croisé Maryse, Philippe Gildas, Mireille Darc, Dany, Véronique (de Veronique et Davina), Claude Chirac, Sophie Davant, Anne Marcassus (ouais, facile !), Claude Gassian. Et sûrement raté pleins d'autres.

Jean-Luc Delarue a enregistré une introduction pour le "Ça se discute" qui suivra la diffusion du concert. JLD s'est d'ailleurs fait un peu cassé par Bigard et Mimi.

J'ai trouvé que les artistes qui devaient se charger des transitions avaient un peu trop tendance à utiliser les prénoms "Jean" et "Jacques" pour animer la salle. Efficace, certes, mais facile quand même ! J'imagine que ça a dû un peu le gonfler.

J'ai lu en diagonale les mails précédents qui décrivaient la tournée, mais je ne pense pas qu'il y ait eu de grandes différences dans la mise en scène des chansons. Une seule a dû être reprise : c'est "Pour que tu m'aimes encore" car Hélène Ségara avait coince sa robe en coulisses. Elle est revenue en tailleur pantalon.

Côté artistes : est-ce que Annie Cordy était intervenue en tournée ?

Certains artistes ont vraiment fait un passage eclair : style Patricia Kaas (2 chansons ? à peine ?), Carole.

Un videur s'est un peu pris la honte : il n'avait pas reconnu Veronique Collucci et ne voulait pas la laisser accéder au plateau! Hum, pas très physionomiste, hein ?

Enfin, si parmi vous, certains sont fans d'Elsa : sachez que vous avez toutes vos chances ! Un de nos voisins avait une banderole "Elsa", il a eu droit à plein de sourires, clins d'oeil... et à la fin de la soirée, il est sorti à son bras, pour l'accompagner à son taxi !

Le CD sera en vente le lundi suivant la diffusion de l'émission, soit le 14 février 2000 : oh, un petit cd avec un petit coeur dessus pour la Saint-Valentin....

Corinne Russier

27 janvier 2000
Tous droit réservés


Récit par Chrystèle :

Des détails, encore des détails !!!!!

Alors d’abord, pour en finir avec le people, il y avait aussi dans le public "vip" (très inanimé donc…) Patrick Chêne et Rachid Arab. En revanche, Philippe Gildas qui était donc juste derrière nous, a passé quasi toute la soirée debout (faut dire qu’il n'avait pas trop le choix vu qu’il était impossible de nous faire asseoir, au grand désespoir de la p’tite dame derrière aussi qu’aurait mieux fait de rester chez elle si elle avait pas envie de faire la fête !) et semblait beaucoup s’amuser.

Christophe Dugarry n’a pas chanté, il a seulement montré sa tête sur le medley de la fin. Par contre il semble que Michel Serrault aurait dû être là, et malheureusement on ne l’a pas vu, dommage c’aurait sûrement été de grands moments de délire en perspective.

Donc plus intéressant, côté chansons, peu de différences avec les concerts de la tournée d’après les commentaires que j’avais lus également en diagonale, mais quelques variantes tout de même, dont un gros regret, JJG absent dans Mon fils ma bataille, et ce qui m’a paru l’omniprésence de l’insupportable Liane Foly…

D’une manière générale, on voyait qu’ils avaient tourné ensemble, tout était beaucoup plus réglé et pro que d’habitude… Mais je dois bien avouer que j’ai un peu regretté le côté bordélique que revêtait cet enregistrement les années précédentes, qui nous faisait terminer à des heures pas possibles (alors que là ce fut un très raisonnable 0 h 30), après de nombreuses interruptions entre les chansons, qui laissaient la place à des « meublages » tous plus délirants les uns que les autres, et qui se terminaient souvent en gros « bœufs » d’enfer…

Quant aux décors, eh bien moi, contrairement à Vélina, je pense qu’ils se sont moins foulés cette année que les précédentes, même s’ils étaient très chouettes comme d’hab’, mais sans doute était-ce dû aux contraintes de la tournée. Par contre chapeau pour les costumes, là c’était génial !

Vu la longueur de l’enregistrement malgré tout, il est très probable qu’une ou deux chansons soient sacrifiées pour la diffusion TV. Perso je vote pour toutes les apparitions de Fiori et pire encore Foly, et pour La fille du Père Noël : dommage pour Julien Clerc et Marc Lavoine mais Laam vraiment je supporte pas, toute « fraîche » (dixit Goldman sur NRJ) soit-elle… C’est lui qu’aurait bien besoin de se rafraîchir les neurones avant de sortir des conneries pareilles !!!

Ce fut donc une très belle soirée, merci encore à notre fournisseuse de billets d’ailleurs. Mais je me dis de plus en plus qu’autant c’est une soirée magique quand on assiste aux concerts de la tournée ou à cet enregistrement TV, autant j’ai l’impression (et mes discussions avec des gens qui ne regardent que le produit fini à l’écran me le confirment) qu’à la télé ça devient banal, monotone voire un peu chiant… L’ambiance dans la salle est tellement importante mais elle passe tellement mal à l’écran… Je pense sérieusement que même si l’émission fera toujours un carton à l’audimat vu le nombre de stars et starlettes au m², son intérêt va peu à peu s’estomper si elle ne se renouvelle pas.

Goldman l’avait d’ailleurs dit dans le Tapis Rouge de Bigard, ça avait été coupé au montage mais il avait raison, ils n’arrivent précisément pas à se renouveler, parce qu’ils sont pris dans un engrenage en quelque sorte : ils sont obligés d’avoir beaucoup de monde (même s’ils étaient cette année moins nombreux que d’hab’), et il faut les montrer à l’écran ces têtes connues, donc multiplier les medleys comme ils le font, des medleys souvent délirants certes et c’est le but, mais au détriment quand même de la performance artistique.

Et ça m’a frappé précisément cette année : à part 1 ou 2 morceaux (Derrière l’amour avec Maurane et Bruel, Elle était si jolie avec Lama, Lavoine et JJG), il n’y a pas eu les grands moments que furent l’an dernier Le Conemara, C’est déjà ça, Et maintenant ou Coup de folie.

Ce que je cherche à dire, c’est que certes on voit qu’ils s’amusent comme des petits fous sur scène, et dans la salle c’est génial aussi, mais est-ce que ça suffit au téléspectateur ?

Remarquez, l’émission reste au top de l’audimat de l’année et le disque se vend bien donc la réponse doit être oui… pour l’instant du moins…

Bref ! Vous l’avez compris, diffusion sur France 2 le 12 février à 20 h 50, en simultané sur RTL 2, et suivie d’une émission spéciale de Delarue sur les Restos avec retour sur l’histoire (15 ans déjà !) et interviews de responsables, de bénévoles et d’artistes. Guettez aussi les autres chaînes, notamment M6, puisqu’il y avait pas mal de caméras de la p’tite chaîne qui monte qui trainaient dans la salle et en coulisse. Donc très certainement les coulisses de l’émission dans Plus vite que la musique le 12 février, voire dans TV + le même jour.

Chrystèle

27 janvier 2000
Tous droit réservés


Récit par Emeline Bruley :

Moi qui n'ai pas eu le bonheur de les voir sur scène en janvier, je m'en vais vous livrer mes réflexions post - Enfoirés en 2000 :

Emeline Bruley

27 février 2000
Tous droits réservés


Récit par Nicolas Brégeau :

Pour rebondir sur les remarques d'Emeline, je suis à 90 % d'accord. En tout cas, j'ai trouvé cette soirée beaucoup mieux que celle de l'année dernière mais elle n'égale pas encore celle de 98 qui reste à mon avis de très loin la meilleure.

Comme grande satisfaction, il y a le fait qu'on n'a pratiquement pas vu Laam et le peu qu'on l'a vu était très amplement suffisant (elle a pas arrêté de brailler sur "La fille du père Noël").

Y'a eu des grands moments comme "Libre Max" ou "La bombe humaine", ce qui n'était peut être pas le cas l'année dernière. Par contre, comme l'a dit Emeline, on sent bien les "deux camps" : ceux qui ont fait la tournée (qui sont à l'aise et très présent) et les autres qui font plus de la figuration.

Pour terminer, je félicite Marc Lavoine qui comme les autres années est un des rares à ne jamais regarder le prompteur. A mon avis, ceci en dit beaucoup sur sa personnalité.

Nicolas Brégeau

28 février 2000
Tous droits réservés


Bonus : retrouvez de très nombreuses photos extraites du spectacle des Enfoirés au Zénith !

Retour à la tournée

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris