Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Toulon - Le Zénith OMEGA - 23 avril 2002

Récit par Kitty :

Il fait chaud, très chaud ce soir là, il a fait beau toute la journée... On peut imaginer que JJ a pu profiter un peu de notre si doux climat, qu'il connaît déjà un peu vu ses "préférences" pour le coin de Marseille... Mais tout est plus doux chez nous, le temps, le vent, la température, l'accent, la côte, la mer, les gens...

Il n’y a plus aucune place dans le Zénith bien sûr ! Arrivés à 20 h, les fans sont déjà scotchés devant la scène, qui s’avance au centre du public... En première partie, Richard revient avec sa caméra et joue avec le public : bisou de ceux qui sont côte à côte, avec une variante cependant : 2 garçons sont surpris par la caméra. Ils s'embrassent. Non ce n'était qu'un jeu. S'ensuit l'installation efficace d'un terrain de basket où le public va s'affronter - les bleus et les rouges. petite leçon de fair-play pas très concluante à Toulon... Jean- Jacques arrive. Il s'avance, nous parle, nous fait "répéter" quelques grands classiques et quelques autres moins... Ça y est, on est là, avec lui. Il est si présent, si simplement lui... Tout est en douceur, en jeu de lumière - géniaux - en jeu de connivence simplement installée. On participe, on le scrute à la jumelle, son jean, ses chaussures, son petit polo moulant... Il parait si proche, on voudrait le toucher, juste pour voir ce que l'on deviendrait après... Il ne s'impose pas. Juste quelques allusions avec "Né en 17 à Leidenstadt".

Un final en grande beauté de chaleur, d'amitié : il touche des mains, puis s'en va... Un grand cru de Goldman, entre professionnalisme et intimité... Merci à toi JJ.

Kitty

08 mai 2002
Tous droits réservés

Retour à la tournée