Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Paris - Zénith - 05 juillet 2002

Récit par Laëtitia

J'ai assisté au concert de JJG le 5 juillet à Paris. C'était inoubliable. C'était la première fois que je le voyais en concert et j'espère le revoir bientôt. Rien que la première partie est géniale, même si on a perdu le match de basket. Les bleus ont gagné 3-1. Puis JJG est arrivé et a enchaîné sur les chansons de son répertoire. Il nous a fait participer en nous demandant d'être les choristes et a rendu un très bel hommage à Carole sur "Juste après". C'était une soirée tellement géniale que c'est presque impossible à décrire. Le mieux était "Et l'on y peut rien" avec les danseurs et JJG, Michael Jones, Claude Le Péron.... qui essayaient de les imiter. C'était trop marrant ! Juste un petit regret : il n'a pas chanté "Les p'tits chapeaux". Dommage !!! Je souhaite à tous les fans de vivre ce que j'ai vécu et de voir le naturel et la simplicité de JJG. Bisous à tous.

Laëtitia, 18 ans

05 juillet 2002
Tous droits réservés


Récit par XavHUS

Franchement, peut-on décrire un concert de JJG ? Le peut-on réellement, je sais pas, je vais essayer, juste assez pour mettre l'eau à la bouche... D'abord il y a les 2h30 de queue dehors sous la pluie, ben oui faut ce qu'il faut, je sais ça refroidit, mais l'attente c'est une chose infime comparée à la suite. Donc 2h30 de queue sous la pluie. Et puis enfin l'entrée, la délivrance, on court pour se réchauffer, et on arrive dans une salle toute embrumée déjà attirante. On voit cette avant-scène qui nous prédit de belles pièces solo de notre JJG. On commence par un match de basket, pour se chauffer, on a gagné, on est chauds maintenant. Je frissonne, c'est normal, j'ai encore un peu l'attente et de l'eau de pluie dans mes vêtements, mais ça s'évapore... Et là quand on se fait la 3 ou 4 ou plus je sais plus hola, il arrive, on l'entend d'abord, sa guitare acoustique sous le bras, il joue. Il vient tranquillement, fredonnant, jouant, sur sa petite avant scène, tout seul pour notre plaisir. Il nous annonce qu'on doit faire les choeurs (si on veut bien) et aussi qu'il n'est que la première partie, un vrai musicien viendra ensuite, avec un vrai costume. Et il nous entraîne sur 5 chansons, et à la dernière ça démarre, ça y est, le concert est parti, on chante, on exulte, on ne voit pas le temps passer, tellement c'est merveilleux, on frissonne àl'hommage pour Carole Fredericks, et puis il nous dit que c'est fini, s'en va et revient en gueulant : "C'est pas vrai!!" Après comme toujours, pas de concert sans fausse sortie, il s'en va et revient, nous refait rêver quelques minutes et ça y est, cette fois-ci c'est vraiment fini. Je retourne au bus qui m'a amené, et les deux heures d'attente ne sont plus dans ma tête, elles sont parties, 5 h d'attentes aurait également valu le coup ! Je suis encore malade... et je ne regrette toujours pas !! 

XavHUS

05 juillet 2002
Tous droits réservés

Retour à la tournée