Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Alès - Arènes - 29 juillet 2002

Récit par JPHARDY

Que dire de plus que la journaliste de La Marseillaise, Isabelle Jouve dans son article daté du mercredi 31...

Elle a fidèlement traduit ce qui s'est passé dans les arènes d'Alès le 29 juillet dernier. Précisons quand même que ce concert de Jean-Jacques a été le plus intimiste et le plus émouvant de sa tournée.

Il l'a souhaité dans les arènes, avec un décor unique tout au long du concert, pas de petite scène, ni ballon, ni vidéo au début.

Ci-dessous le texte que nous lui avons chanté pour le remercier de nous avoir fait vivre des moments fabuleux : l'hommage du 5 août 2000, l'enregistrement de Ensemble et la création en public en 2001 et aussi les contacts privilégiés que nous avons eus avec lui.

Alors que nous, nous étions émus de vivre ces moments avec l'artiste, qui aurait imaginé qu'il pouvait, lui aussi, verser quelques larmes ?

"On voulait simplement te dire"

Les choristes des Fous chantants firent la surprise à Goldman d’interpréter ce texte sur la musique de sa chanson Confidentiel, lors du concert de lundi soir :

On voulait simplement te dire
Que ta musique et ton sourire
Resteront près de nous sur nos chemins
Te dire que c’était pour de vrai
Tout c’qu’on s’est dit, tout c’qu’on a fait
Que c’était pas pour de faux, que c’était bien.
Nous, on n’a rien à regretter
Ce beau cadeau, tu nous l’offrais.
Les bras ouverts et le cœur sur la main.
J’vais pas te dire qu’faut pas pleurer
Y’a vraiment pas d’quoi s’en priver
Et tout c’qu’on n’a pas loupé le valait bien.
Peut-être on se retrouvera,
Peut-être que, peut-être pas
Mais sache qu’ici-bas, on est là.
Ça restera comme une lumière
Qui nous tiendra chaud dans nos hivers
Un petit feu de toi qui s’éteint pas.

JPHARDY

09 août 2002
Tous droits réservés


Récit par Kiki

Le concert que JJ a donné en partie pour Les Fous Chantants d'Alès a été exceptionnel : pour nous les choristes il était gratuit, un cadeau de Jean-Jacques. Nous avons longuement chanté "Ensemble" avec lui en souvenir d'une journée entière passée avec lui à enregistrer cette chanson. Puis il nous a dit que maintenant ce n'était plus SA chanson mais la NOTRE ! Avec un des chefs de choeur nous avions convenu de faire une surprise à JJ. Nous lui avons chanté "Confidentiel" en ayant un peu modifié les paroles pour qu'elles correspondent vraiment à ce que nous avons vécu ensemble. MAGNIFIQUE. JJ s'est retiré au fond de la scène devant l'écran géant et nous l'avons vu essuyer ses larmes: ce fut le plus beau remerciement qu'il ait pu nous faire. Moments magiques, rien que pour nous, les Fous Chantants. Le public s'est un peu senti en retrait, "pas dans le même train" mais il a pu constater les liens qui existent entre les Fous Chantants et Jean-Jacques Goldman. Je crois que le concert hommage que nous lui avons offert à Ales en 2000 l'a énormément touché. Je vais le voir en concert à Lyon en octobre, je n'y retrouverai très certainement pas toute l'émotion que j'ai vécu à Alès cet été, ce sera autre chose, moins intime, là nous étions entre amis, "rien que nous" comme il le dit si bien.

Kiki

08 septembre 2002
Tous droits réservés

Retour à la tournée