Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Plus vite que la musique
(TV8, du 13 au 19 juin 2003)

Plus vite que la musique
TV8, du 13 au 19 juin 2003
Pascal Busset
Retranscription de Vro Perrit

Grand frre et me soeur Docteur s tubes, Jean-Jacques Goldman a choisi M6 pour promouvoir son album live, "Un tour ensemble". Portrait d'un homme discret, si peu showbiz.

Les doux, les gentils se prennent aussi des claques ! Pour Goldman, la premire baffe se nomme Aretha Franklin. A 12-13 ans, il dcouvre l'ivresse de la soul. La seconde claque, il la prend Lille quelques annes plus tard. Venu pour le groupe Zoo qui faisait la premire partie du grand Ferr, il dcouvre le lion la crinire blanche. Celui qui gratte sa guitare prend alors conscience que sa vie sera musicale ou ne sera pas.

Ses vritables dbuts ont lieu avec le groupe Ta Phong. Bilan de l'aventure collective : trois disques et une rencontre avec Michal Jones (il ne manque alors que Carole Fredericks pour former le trio qui rythmera les annes 90 de JJG). Pendant ce temps, Goldman enregistre ses propres 45 tours qui passent inaperus, sauf aux oreilles d'un jeune producteur, lequel lui propose de raliser un morceau. Ce sera "Il suffira d'un signe"

Certes, son premier album solo (sans titre, il voulait, au grand dam de sa maison de disques, l'appeler "Dmod") ne cartonne pas, mais sa carrire est lance, et puis le deuxime (toujours sans titre, il voulait le nommer "Minoritaire") atteint des sommets avec "Quand la musique est bonne" ou "Comme toi". Adul par le public, maltrait par les mdias, l'homme voguera ensuite de succs en succs (et n'oublie pas Johnny, Patricia Kaas, Cline Dion) sans jamais se dpartir d'une attitude un peu rock'n'roll. Le "Herald Tribune" le surnomme "Normal Pop Idol". Modeste, discret, voire secret, JJG vite les plateaux de tl, les confidences sur papier glac. Son frre est assassin aprs un sjour en prison, il en fait une chanson pudique, "Puisque tu pars", il se marie avec une trs jeune fan, il prive la presse people de photos.

Le systme Goldman, c'est de ne pas tre dans le systme. Loin du tape--l'il mais proche du cur, il chante pour l'Ethiopie, s'investit dans les "Restos du cur". Grand frre et me sur, JJG et ses chansons humaines, amres et attachantes sont de notre famille, celle qu'on a choisie, celle qu'on ressent.


Retour au sommaire - Retour l'anne 2003

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris