Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...
Condamné à 12 ans de réclusion criminelle, pour les 3 hold-up, Goldman innocenté pour le double meurtre du boulevard Richard-Lenoir
Libération, 5 mai 1976
Articles de Pierre Joffroy et Marc Kravetz
Retranscription de Frédéric Bretones

Après deux heures quarante cinq de délibération, les jurés d'Amiens ont rendu leur verdict : Douze ans de réclusion pour les trois hold-up que Pierre Goldman avait reconnus. Mais chacun sait que ce n'était plus l'important. Aux questions concernant le crime du boulevard Richard-Lenoir, les jurés ont répondu non : Pierre Goldman est définitivement innocenté de ce double meurtre. Une salle unanime s'est levée pour applaudir le verdict.

Douze ans de prison, ce n'est pas rien, mais cette condamnation qui devrait annoncer une libération dans des temps pas trop lointains, est incontestablement une victoire pour Pierre, pour ses défenseurs, pour ceux qui depuis six ans, convaincus de son innocence, espéraient que la justice finirait par la reconnaître.

Ainsi les jurés d'Amiens ont choisi de ne pas suivre l'avocat général qui voulait enfermer cet homme pour la vie. Pour les convaincre de lui refuser la liberté, il leur avait dit "sa conception du monde est tellement différente de la vôtre, de la mienne, que je ne vois pas bien sur quoi cela peut déboucher…"

Victoire de Pierre Goldman, défaite des policiers : la partie civile, qui défendait les intérêts de Gérard Quinet a été bien évidemment déboutée de sa demande.

Retour à "Pierre Goldman : le dossier"

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris