Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Après l'assassinat de Pierre Goldman : Une indignation générale
Libération, le 22 septembre 1979
Article de A.L. W.
Retranscription de Mathieu Duchesne

Nombreuses prises de position

Le M.R.A.P.
"Quand les commandos de tueurs prétendent, par le crime, s'ériger en justiciers, c'est non seulement la sécurité de chacun, mais les libertés de tous qui sont gravement menacées". "S'ils ne mettaient pas en œuvre des mesures efficaces pour faire échec à la montée du gangstérisme politique et raciste, les pouvoirs publics porteraient la responsabilité d'une périlleuse dégradation de la démocratie. C'est ainsi que commence et se développe le fascisme".

Le Mouvement des Radicaux de Gauche (M.R.G.)
"Il faut désormais que les militants politiques démocrates de ce pays sachent que leur sécurité n'est plus assurée dans la France de Giscard d'Estaing". "Dans les affaires criminelles de l'été, les carences des responsables de la police et du ministre de l'Intérieur ont été amplement démontrées. Avec l'assassinat de Pierre Goldman, cela frise la complicité".

La LICRA
La ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) dénonce "la montée du nazisme et de ses corollaires, le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie". "Le meurtre de Pierre Goldman est sans doute politique et raciste. Nous assistons quotidiennement à des manifestations racistes sous forme de profanations de cimetières, de synagogues et de monuments de la résistance. La LICA dénonce ces procédés fascisants qui portent en eux les germes de discordes dans la communauté nationale".

La C.G.T.
"Une nouvelle fois, la violence fasciste a frappé", estime la CGT, pour qui l'assassinat de Pierre Goldman est "le fait d'individus d'extrême droite, professant les pires idées racistes et rétrogrades".

Dans une déclaration à la presse, M. Gérard Gaume, secrétaire confédéral, souligne que "une fois de plus est posé le problème des officines parallèles qui bénéficient des protections que l'on sait". "A cet égard, ce qui s'est passé n'est pas sans nous rappeler des événements qui se sont déroulés au printemps dernier allant jusqu'au plasticage de la voiture de l'un de nos militants", ajoute M. Gaume.

Commentaire haineux de la "ligue pour la peine de mort"
La Ligue pour l'application de la peine de mort constate qu'aucun des "groupes de pression qui font grand bruit aujourd'hui ne s'est manifesté lors de l'assassinat du vigile Tramoni qui lui, n'avait jamais accompli le moindre acte crapuleux".

Dans un communiqué rendu public vendredi, la Ligue écrit en outre que Goldman "n'avait dû sa relaxe, dans l'instance où il était poursuivi qu'à une surprenante autant qu'éphémère jurisprudence de la Cour de cassation, suivie d'un arrêt de Cour d'assises rendu après que magistrats, jurés, témoins à charge aient été l'objet d'insultes et de menaces, et un témoignage aussi tardif que douteux de la défense".

Le grand rabbin Kaplan à l'Elysée
Coïncidence, le grand rabbin de France, Jacob Kaplan, se rendait vendredi à l'Elysée pour faire part au président Giscard d'Estaing de l' "inquiétude de la communauté juive devant la recrudescence de l'antisémitisme". A-t-on parlé de l'assassinat de Pierre Goldman ? Non, répond Jacob Kaplan, l'air un peu surpris.

Nous lui demandons alors si "en ce soir de Rosh Hachana (le Nouvel An juif) il aura une pensée pour Pierre Goldman". Il hésite.
"Nous prions pour les morts, tous les morts. Mais je n'ai pas suivi l'affaire Goldman et je ne le connaissais pas personnellement. Je pense qu'il s'est racheté puisqu'il était entouré de l'estime de beaucoup de personnes".

Le grand rabbin ajoute ensuite qu'il ignore si l'assassinat est un acte antisémite, mais "c'est possible" dit-il avant de quitter l'Elysée.

Les reporters présents de la presse israélienne ne sont pas satisfaits : "Pourquoi la communauté juive française ne dénonce-t-elle pas carrément l'assassinat de Pierre Goldman comme un acte fasciste et antisémite ?"

Au même moment, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) publiait un communiqué dénonçant la "multiplication des profanations de synagogues et de cimetières juifs et le retour offensif des menées antisémites".

Pas un mot sur l'extrême droite. Ni sur Pierre Goldman.

Retour à "Pierre Goldman : le dossier"

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris