Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...
Communiqués
Libération, 28 septembre 1979
[Journaliste inconnu]
Retranscription de Christine Artus

Des intellectuels communistes se différencient de leur parti.

Les intellectuels communistes soussignés sont indignés par l'assassinat fasciste de Pierre Goldman, qui s'inscrit dans un contexte politique de crise marquée par l'autoritarisme du pouvoir, l'atteinte aux libertés démocratiques, la renaissance de l'antisémitisme et du racisme.

Inquiets de l'impunité dont jouissent les auteurs de tels attentats et leurs divers complices (cf. l'assassinat de Curiel et le plasticage de la voiture d'un délégué CGT), conscients qu'une telle situation requiert une vigilance et une riposte anti-racistes et démocratiques accrues, ils appellent conformément aux traditions de lutte anti-fasciste et démocratique du PCF, communistes et démocrates, à se rendre nombreux aux obsèques de Pierre Goldman le jeudi 27 septembre à 16 heures et au meeting unitaire qui se tiendra à la Mutualité, le mardi 2 octobre à 20h30, ainsi qu'à participer aux autres actions à venir.

Adresser les signatures à la revue Dialectiques, 77bis, rue Legendre, 75017 Paris.

Marc Abeles, Béatrice Avakian, Etienne Balibar, Dominique Begue, Gérard Belloin, Yves Benot, Yannick Blanc, Alexandre Boviatis, Jacques Briere, Jean Bruhat, Christine Buci, Catherine Clement, Catherine Claude, Jean-Pierre Chimot, Pierre Chourreu, Jean-Louis Cohen, Jean-François Corallo, Jean-Pierre Cotten, François Coupry, Anne-Marie Dardigna, Philippe De Lara, Jean-Pierre Delilez, Jean-Michel Devesa, Roger Dosse, Philippe Dujardin, Jean Elleinstein, Jean-Marc Gaymann, Jean Goldzinck, Jacques Guilhaumou, Jean-François Halte, Raymond Jean, Danielle Kaisergruber, David Kaisergruber, Guy Konopnicki, Georges Labica, Christian Lazzeri, Hervé Lecorre, Marianne Lepeut, Serge Lewisch, Alexandre Matheron, Sylvie Moat, Gérard Molina, Michel Paty, Michel Pecheux, Gilles Perrrault, Brigitte Petit-Jean, André Petitjean, Serge Proust, Yvonne Quiles, Roland Papapport, Michel Renard, Patrick Rodel, Jean Rony, Yves Roucaute, Charles-Albert Ryng, Olivier Schwartz, Antoine Spire, Jean-Michel Sterdyniak, Jean Tornikian, André Tosel, Sylvie Trosa, Serge Zerathe.

La CGT, la CFDT et la FEN
La CGT et la FEN qui n'avaient pas appelé à participer aux obsèques de Pierre Goldman, se sont réunies hier à ce sujet avec la CFDT. On sait que, ni la CGT ni la FEN n'appellent avec les 33 organisations de gauche et d'extrême gauche au meeting unitaire de mardi prochain (2 octobre) à la Mutualité. Quant au communiqué qui est sorti de cette réunion, vous devez l'avoir déjà lu à maintes occasions, y compris la conclusion "mobilisatrice" : La CGT, la CFDT et la FEN appellent les travailleurs et les travailleuses à agir partout en permanence pour défendre et élargir les libertés afin que de tels évènements ne puissent se reproduire". Pour information, nous ne retiendrons donc ici que les trois phrases de ce texte qui diffèrent du communiqué syndical passe-partout : "L'assassinat de Pierre Goldman ne saurait être considéré comme un simple fait divers. Les assassins se réclamant d'un groupement "Honneur de la police" ont déclaré avoir fait "oeuvre de justice". Cette façon de procéder montre que dans notre pays les démons du racisme et de l'antisémitisme ne sont pas morts".

Ces trois syndicats doivent revenir vendredi "sur les suites de cette affaire".

La position de la CFDT
La CFDT était la seule grande organisation syndicale à être officiellement présente ce jeudi au Père Lachaise. Une délégation de la confédération a participé au cortège et, contrairement à ce que nous indiquions dans notre édition d'hier, l'Union régionale parisienne de la CFDT avait "appelé ses organisations à constituer des délégations". "Les obsèques de Pierre Goldman" indiquait le communiqué de l'URP diffusé mercredi, "prennent un caractère particulier car cet homme était en quelque sorte un symbole : juif, militant d'extrême gauche, intellectuel, marginal. En assassinant Pierre Goldman, c'est tout cela qui a été meurtri. L'URP CFDT tient à affirmer sa solidarité et sa profonde indignation".

Le syndicat des journalistes CFDT avait également, de son côté, appelé à participer à la marche silencieuse, ainsi que le syndicat de la psychiatrie pendant que le SGEN CFDT du lycée St Exupéry exprimait sa solidarité avec la marche silencieuse.

Retour à "Pierre Goldman : le dossier"

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris