Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...
Après les obsèques de Pierre Goldman : "Quelle fêlure inexpliquée ?"
Libération, 29 septembre 1979
[journaliste inconnu]
Retranscription de Christine Artus

Un sentiment d'étrangeté dominait vendredi dans les commentaires de presse, après le considérable cortège qui a suivi les obsèques de Pierre Goldman. Que 15 000 personnes soient venues a surpris. Mesure-t-on bien l'importance de ce nombre, rassemblé un jeudi après-midi, alors que les heures de travail l'empêchaient et que le silence des chaînes radio-télés avait été, cette fois, général ? Combien seraient venus si les horaires des pompes funèbres avaient permis que la marche débute à 18h30 ?

Plus encore que la foule, l'intensité et la profondeur de l'émotion se dégageant du long cortège silencieux a impressionné. L'affliction ou l'amitié n'expliquent pas tout. Pourquoi ce nombre ? Pourquoi cette force ? A l'évidence aucune mystique simplette n'en rend compte. Quelle fêlure inexpliquée a produit chez un si grand nombre l'assassinat du 20 septembre ?

Il se passe quelque chose depuis ce jour-là, qui n'est pas qu'émotif. Indicible, pour le moment.

Diverses initiatives tendent à poursuivre ce que bien peu se hasardent à appeler "riposte". Le meeting des organisations, mardi prochain à La Mutuelle. Un gala de "Salsa pour Pierre Goldman", le dimanche 7 octobre, ensuite musiques et chants de 18 heures à 24 heures à la Porte de Pantin, dans le but d'aider Christiane Goldman et son fils Manuel.

Et surtout, agir pour que l'enquête aboutisse. Savoir qui ? Car de la réponse beaucoup dépend.

Retour à "Pierre Goldman : le dossier"

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris