Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Parc Expo, Lorient - 19 avril 1998

Récit par Lauren :

Salut, j'étais au concert de Goldman le 19 avril à Lorient. Que dire sinon que mon plus grand rêve c'est réalisé ce soir là ! Ambiance formidable, j'ai passé plus de 2 heures à 3 mètres de lui, en transe presque ! ! ! ! Il a commencé avec deux chansons de son nouvel album, et puis il nous a dit bonjour, et puis "c'est l'histoire d'une femme, on la connait tous, mais c'est pas la même pour vous et pour moi..." Ta ta ta ta ! ! ! ! Elle met du vieux pain.... Et c'est là que j'ai compris que j'y étais vraiment ! ! ! ! Après ce ne fut qu'une succession de bohneurs : de Natacha à Pas toi, en passant par Bonne idée, Peur de rien blues, Elle attend, et j'en passe des géantes ! ! ! Et puis, devinez avec qui il a chanté Là-bas, cette chanson qu'il avait écrite pour Sirima, que je ne pensais pas qu'il allait chanter ! ! ! Il l'a chantée avec nous, avec son public, avec lequel il est si complice, il est attentif au moindre de nos mouvements, à toutes nos réactions ! ! ! ! ! ! Un dieu ! ! ! ! Et puis j'en ai oublié, Tout était dit, Elle a fait un bébé toute seule, Le coureur, Encore un matin ! ! ! ! ! ! ! ! ! Et puis il y avait Michael Jones, et les musiciens, qui sont aussi responsables de ce formidable concert ! ! Je pourrais vous en parler pendant des heures encore ! ! ! ! Mais je vous laisse en rêver ! !

(...)

Petit ajout à mon mail sur le concert de Lorient ! ! Nous venions de passer en D1 ("on est en D1, on est en D1, on est, on est , on est en D1 ! !") et à la fin du concert il a enfilé un maillot de l'équipe des merus (Lorient) ! ! ! ! Merci encore ! !

Lauren

04 mai 1998
Tous droit réservés


Récit par Audrey Thiéry :

Je voudrais aussi donner ma vision du concert du 19 avril 1998 à Lorient.

J'ai trouvé cette soirée merveilleuse de A à Z, aussi émouvante (Là-bas) qu'elle a pu être drôle (Pas toi), elle m'a véritablement "éblouie". Mais un des moments qui me resteront en tête, toujours, est quand Jean-Jacques a joué "En passant". J'adore cette chanson sur laquelle je travaille le solo final (puis duo) sur ma guitare, et j'ai vraiment l'impression d'avoir partagé un moment privilégié puisque Goldman a décidé de la supprimer de la tournée - qui porte le même nom - après quelques dates.

J'étais bien entendu très émue pendant la quasi-totalité du concert et je pense que mon coeur a du s'arrêter de battre quelques secondes quand JJG est entré sur scène, mais au moment de son duo avec le génial Michael Jones sur "En passant", j'ai véritablement senti mon coeur vibrer et c'est là que je comprends pourquoi j'aime tellement cet artiste.

Pour la chanson Là-bas (même si j'ai secrètement rêvé que ce soit Carole qui chante avec Jean-Jacques), ce fut un moment d'une émotion extrême que je ne retrouve d'ailleurs pas dans le CD "En passant". C'était la surprise totale, l'impression d'être seule en train de chanter avec l'artiste qui a le plus d'importance à mes yeux...

Pour les anecdotes, je vais reprendre les mêmes mots pour raconter l'histoire des "merlus". C'est une équipe de football (qui connaît des déboires actuellement en D2 mais bon...) qui passe en D1 en avril 1998. Notre cher Jean-Jacques - qui joue superbement bien au football comme on le voit dans la vidéo de "Traces" - a vêtu le maillot orange des merlus. Mais le petit plus que je voulais apporter, est qu'un spectateur qui portait lui aussi ce maillot, s'est dévêtu et a lancé son maillot a Michaël Jones! L'ambiance était très sympa.

Audrey Thiéry

6 octobre 2000
Tous droits réservés

Retour à la tournée

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris