Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Paris - Zénith - 19 novembre 1998

Récit par Anne-Caroline :

Jeudi, enfin jeudi, bientôt la fin du cours d'algèbre qui m'est passé complètement au-dessus de la tête car j'allais enfin à un concert de Jean-Jacques . En effet mes parents m'avaient jugée trop jeune pour aller voir la tournée des campagnes. Désormais du haut de mes 17 ans je pouvais aller au Zénith de Paris avec ma tante (quelle confiance !!!) qui m'a très gentiment invitée. C'est elle qui m'a en quelques sorte "goldmanisée" depuis mon plus jeune âge ! La sonnerie, je file direction gare de Lyon pour retrouver Gibelle (ma tante) et direction le Zénith.

Nous trouvons de très bonnes places dans les gradins. Je suis impressionnée par le nombre de personnes présentes ce soir là ! Vite vite 20h15 mon impatience monte, surtout qu'un ami m'avait dit que la première partie était étonnante. En tout cas elle fut à la hauteur ! Richard a vraiment un don pour chauffer la salle avec ses petits messages. Sur l'écran : "BONSOIR, ÇA VA ?". Puis un cœur apparaît en entourant deux personnes du public et : " PROUVEZ-LE ! ". Que d'embrassades et de rires ! Puis enfin le début du concert, Jean-Jacques apparaît une guitare à la main avec "On ira", que le spectacle commence ! Un enchaînement de chansons du nouvel album et des anciennes super connues.

Je tiens à féliciter le petit garçon qui était à ma gauche, malgré ses 10 ans il connaissait toutes les chansons par cœur, même les plus anciennes ! J'ai redécouvert "Ne lui dis pas" qui m'a beaucoup touchée avec seulement des percussions et une guitare au début, puis Christophe Nègre arrive au milieu de la scène puis c'est au tour de tous les musiciens. (Excellente mise en scène !).

Après "Quand tu danses", le rythme s'accélère et le concert prend une toute autre tournure avec "A nos actes manqués", "Nos mains" et "Je te donne" qui est accompagné de photos de Michael Jones et Jean-Jacques Goldman quand ils avaient environ quatre ans (Michael : "On était mignons à l'époque", Jean-Jacques : "C'est toujours mignon à cet âge-là !"), les photos et les années défilent jusqu'à voir des squelettes avec des guitares remuer dans tous les sens avec 5 spectateurs dans la salle !

Puis ma chanson préférée, "Au bout de mes rêves", à cet instant un de mes rêves vient effectivement de se réaliser ! GÉNIAL ! Déjà la fin je n'ai pas vu le temps passer. Un grand merci à ma tante, je ne suis pas prête d'oublier cette soirée. Promis, nous retournerons voir la prochaine tournée toutes les deux ! Rendez-vous le 4 mai 2002 pour la tournée "Chansons pour les pieds" ! Après être rentrée à plus de minuit, le devoir de thermodynamique (déjà très passionnant naturellement !) du lendemain matin fut une vraie catastrophe ! Jean-Jacques, tu as une mauvaise note sur la conscience !

Anne-Caroline

13 novembre 2002
Tous droits réservés

Retour à la tournée