Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Marseille, le Dôme - 25 avril 2002

Récit par Bargio

Ceci n'est pas un récit complet, mais juste une mise à jour du récit que j'ai fait du concert de Montpellier le 17 avril 2002.

Tout d’abord, je vous livre mes impressions générales : ce concert était 100 fois meilleur que celui de Montpellier, et beaucoup plus agréable à suivre pour plusieurs raisons :

La première partie du concert à été écourtée rapidement vu que le ballon rouge s'est crevé très vite... Seulement 8 paniers ont été marqués contre 21 à Montpellier... A noter le retour des cœurs de Richard (autour des visages)... Voilà, rien de bien génial donc...

Puis JJ est arrivé, seul et beau avec sa Takamine à la main !!!! Puis les répétitions, et la présentation du concert, là j'ai pu tout comprendre et c'est très drôle...

Puis "Petite fille" / "Encore un matin"... J'ai donc bien fait attention, et c'est au début d' "Encore un matin" que tous se figent. Ils repartent après deux coups de baguettes de Deschamps et c'est à la fin d' "Encore un matin" qu'il y a la chorégraphie "I can't dance" de Genesis… Les problèmes techniques sont résolus, on a entendu sur "Juste après" le sample de la voix de Carole. Je dois dire que ça m'a arraché les tripes encore plus que la première fois. Les images, et la voix…

"En passant"... Magnifique version, qui fut un peu altérée par un "Jean-Jacques je t'aime" vociféré et par le public qui ne tapait pas en rythme. Vient ensuite "Veiller tard". Je n’ai pas grand chose à ajouter sauf que la basse était beaucoup trop forte. C’était à se demander si Andy Scott n'était pas au bar pendant la chanson ! Les pas de danse sur "Et l’on n’y peut rien" ont fonctionné et les danseurs ont donc bougé cette fois ! C'est excellent et très drôle... Par contre, c’est la 12 cordes de Michael qu'on n'entendait pas... La chanson "Les choses" est toujours aussi exceptionnelle. C'est musicalement le point fort. Le solo de Michael est à pleurer à la fin...

Une petite nouveauté par rapport à Montpellier : à la fin de la chanson des pans de barrière sont apportés sur scène et cachent progressivement tous les musiciens... La chanson se finit, et les panneaux sont retournées, ambiance désolation, et on voit l'inscription "Leidenstadt"... "Né en 17 à Leidenstadt" donc, mais il n’y a rien de particulier à dire... si ce n'est qu'il fut applaudi avec peut-être un petit quelque chose en plus que d'habitude... Vient alors "C’est pas vrai". Il y a eu quelques modifications du texte, en fonction de l’actualité : après "Moi je ne vote plus", Michael n'a pas dit "Les politiciens sont tous corrompus", mais JJ a dit quelque chose comme "On voit ce qui arrive"... et ensuite dans la partie "Les vaches sont herbivores", JJ dit "Les sondages sont formels, le deuxième tour verra s'affronter deux adversaires classiques de sensibilité gauche / droite". Evidemment, tout le monde a applaudi et JJG a conclu : "Nous sommes désolés"...

Enfin arrivent les rappels avec "Nuit" et "Envole-moi". La scène est montée bien plus qu'à Montpellier, c’était proprement incroyable, tout le public était médusé...

C'est donc confirmé, c'est définitivement la meilleure tournée de JJ à laquelle j’ai assisté vu, autant sur le point spectaculaire que musical. Il y a trois images qui sont plus fortes que les autres pour moi. Sur le plan émotionnel c'est évidemment l'image de Carole dans "Juste après" qui écrase tout. Sur le plan visuel, "Envole-moi", là aussi c'est impressionnant, et sur le plan musical c'est "Les choses" et son intro qui résonne en stéréo... Magnifique. Bravo à tout le monde...

Vivement le 14 août à Nîmes, pourvu qu'il fasse une belle nuit d'été ! Vivement le live ! Vivement la vidéo !

Bargio

26 avril 2002
Tous droits réservés

Retour à la tournée