Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

[ B.O. "Astérix et Obélix Contre César" ]

 

[ Références ]

  • Titre : Bande Originale d' "Astérix et Obélix Contre César" (1999)
  • Références : LP EPC 85 233 / K7 EPC 40 85 233 / CD EPC 463132-2
  • Paroles : Jean-Jacques Goldman
  • Musiques : Jean-Jacques Goldman - Roland Romanelli
  • Editions : JRG / Renn Productions

[ Titres ]

  • Astérix et Obélix contre César 2:19
  • L'embuscade 2:06
  • L'amour 3:51
  • Le cirque encore 5:15
  • La serpe d'or 4:02
  • Falbala 1:47
  • La machination de Détritus 1:58
  • La bataille rangée 2:40
  • Le devin 2:42
  • Le cirque 4:04
  • L'amour toujours 3:33
  • Les hallucinations d'Astérix 2:53
  • La potion magique 3:11
  • La licorne à 2 têtes 5:49
  • Bélénos 7:18
  • Bélénos (remix) 3:58
  • Obélix 3:45
  • Elle ne me voit pas 4:27

[ Musiciens ]

  • Chalmie : Béatrice Delpierre
  • Chant (Obélix) : Christophe Deschamps, Jean-Jacques Goldman, Michael Jones, Claude Le Péron, Jacky Mascarel, Christophe Nègre, Roland Romanelli
  • Choeurs (Bélénos) : Christophe Deschamps, Jean-Jacques Goldman, Michael Jones, Claude Le Péron, Jacky Mascarel, Christophe Nègre, Roland Romanelli
  • Cornemuse : Bruno Le Rouzic
  • Cromorne : Michel Sanvoisin
  • Cythares : Serge Eymard
  • Guitares : Serge Eymard, Patrice Tison
  • Musique symphonique : London Symphony Orchestra (direction : David Snell)
  • Percussions : Jean-Paul Batailley, Marc Chantereau
  • Remix de "Bélénos" : Yvan Tarlay, Jérôme Favier
  • Tin whistle : Andy Sindon
  • Violon solo : Didier Lockwood

[ Crédits ]

  • Enregistrement voix "Obélix" : Bernard Moulinier
  • Enregistrement et mixage : John Timperley (Abbey Road Studios)
  • Gravure : Yves Delaunay pour Dyam Music
  • Mix "Bélénos" : Christophe Battaglia
  • Orchestrations et arrangements : Hubert Bougis
  • Merci pour leur aide à Pierre Grünstein, Rose Léandri, Virginie Auclair, Olivier Montfort, Cathy Duteil, Claude Canteaut, Alexis Grosbois et... Bertrand de Labbey bien sûr.

[ Jean-Jacques Goldman en parle ]

La télévision est arrivée tard chez nous. Lorsque j'avais 12 ans, les bandes dessinées avaient beaucoup d'importance, surtout Tintin, Lucky Luke, le journal Pilote, puis Astérix.

Je ne suis pas un cinéphile, je vais peu au cinéma. C'est pour moi une fenêtre sur les autres au même titre que la télé, le journal, les livres ou la rue. Je ne crois pas avoir été influencé par des images. Seulement par des musiciens. J'aime Woody Allen, Milos Forman, Claude Sautet. Des films où je peux me sentir concerné. Musicalement, j'aime quand la musique sert l'histoire. Quand elle est en phase, on l'oublie...

Astérix, pour moi, ça a été d'abord, plutôt qu'un projet qu'on accepte, un projet qu'on ne refuse pas. Par son intérêt, son ampleur. Ensuite, les gens qui ont conçu ce projet donnent confiance. De Zidi à Berri, Depardieu ou Clavier, on se dit que ce sont des gens qui savent, qui aiment et qui se trompent peu.

A propos de ce film, je me suis effectivement demandé s'il existait une musique "farceuse". La réponse est non. Et plus le décalage est grand entre la comédie et la musique imperturbablement sérieuse, plus l'effet est amusant.

Pour Astérix, nous aurons une musique de film très "traditionnelle" à la base. C'est le choix de quelques instruments celtes et la déclinaison "radio" de certains thèmes qui lui donneront sa couleur particulière. Evidemment, il y a concertation avec le metteur en scène.

Le film n'a jamais besoin de chansons (en dehors de chansons à boire !). La chanson sert clairement à entraîner le succès de la BO. Il faut un sujet qui puisse toucher sans référence forcée au film. En ce sens, le malheur, l'impuissance d'Obélix à se faire aimer me semblent concerner chacun de nous.

Je serais incapable de faire seul une musique de film, c'est pourquoi je ne l'envisage pas sans Roland Romanelli. Mais je peux proposer des thèmes, des directions instrumentales et des déclinaisons de ces thèmes, de façon différente des musiciens traditionnels. C'est ma singularité et ma limite.

Dossier de presse, 1999

[ Certifications ]

 


Recto


Verso


Elle ne me voit pas
(1er extrait promo)


Bélénos
(2ème extrait promo)

 


Bélénos
(Maxi 45 T remix)

 



Avec le London Symphony Orchestra

 



Avec le monstre

Retour à la page précédente

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris