Parler d'sa vie sur Ulule
 

Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

[ Génération Goldman ]

1985

Les Enfants du Rock consacrent une émission spéciale à Jean-Jacques Goldman. Quelques mois plus tard, Jean-Jacques fait la couverture du magazine musical Paroles et Musique. Pourtant, cette même année, Patrice Delbourg l'assassine dans L'événement du Jeudi avec Jean-Jacques Goldman est vraiment nul ; quelques jours plus tard, Marie Muller n'est pas en reste dans Le Nouvel Observateur avec son Plaidoyer pour Goldman.

Après avoir demandé à Renaud de retoucher le texte, Jean-Jacques accepte de participer à l'enregistrement de S.O.S. Ethiopie. Cet enregistrement est suivi du concert des Potes à la Concorde le 15 juin, et d'un autre à la Courneuve le 13 octobre. A cette occasion, Jean-Jacques chante Je marche seul en duo avec Daniel Balavoine.

En mai sort Je marche seul, accompagné d'un clip qui souligne les qualités créatrices de Bernard Schmitt.

Septembre 1985 : Non homologué entre directement à la première place du classement des ventes d'albums en France. Un million deux cent mille exemplaires se vendent en un an. Je te donne, un duo en français et en anglais avec Michael Jones, reste huit semaines n° 1 du Top 50. Comme sur l'album précédent, on peut trouver de mythiques guest stars : Roland Romanelli est de retour et Chet Baker interprète le long solo de trompette final sur Parler d'ma vie.

Coluche vient le voir à l'issue d'un concert et lui demande d'écrire une chanson pour les Restos du Coeur. La chanson est écrite par Jean-Jacques en une nuit.

Jean-Jacques débute sa tournée au Zénith du 3 au 20 décembre. Bien qu'aucune publicité n'ai été faite autour de ces concerts, les spectacles se jouent à guichet fermé. Le 15 décembre, Johnny Hallyday vient sur scène chanter Toute la musique que j'aime en duo avec Jean-Jacques.

Jean-Jacques accepte l'invitation de Michel Berger pour le Grand Echiquier qui lui est consacré et interprète avec lui Seras-tu là ?.

1986

Un référendum organisé auprès des lecteurs de Salut ! donne 65 % des voix à Jean-Jacques Goldman en tant que chanteur français préféré. Fin décembre, c'est un sondage Ipsos qui le donne chanteur préféré des Français. Un autre sondage, dans Paris-Match, affirme que Jean-Jacques Goldman est le meilleur défenseur de la chanson française, après Michel Sardou. En novembre, Jean-Jacques est élu chanteur de l'année aux Victoires de la Musique.

La sortie de Pas toi donne l'occasion à Bernard Schmitt de réaliser l'un des meilleurs clips qu'il ait faits pour Jean-Jacques Goldman.

Entre deux dates de tournée, Jean-Jacques participe au Concert des Potes à la Bastille le 14 juin. En septembre, Jean-Jacques débat du terrorisme dans un lycée parisien, en compagnie d'autres artistes.

Accompagné de Cock Robin en première partie, Jean-Jacques entame une tournée d'été qui le mène à Québec le 13 juillet, où il chante avec Robert Charlebois. L'accueil est tel que Jean-Jacques revient en octobre pour 10 dates au Canada, dont deux à Québec et deux à Montréal. En décembre, Jean-Jacques achève sa tournée à Nouméa et Tahiti.

Sortie du 45 T live La vie par procuration, avec un clip en noir et blanc. Le double album En public se classe au sommet du Top Albums dès sa sortie.

Après le succès de Rock n' Roll Attitude, album de Michel Berger pour Johnny Hallyday, l'ancien patron de C.B.S. suggère à Jean-Jacques qu'il pourrait faire de même. Gang, un album de dix titres écrits par Jean-Jacques, sort en décembre 1986 et connait un succès immédiat.

A la suite de la tragique disparition de Daniel Balavoine en janvier, en plein succès de Je te donne, Jean-Jacques décide d'interpréter Confidentiel lors d'un Champs Elysées où il est invité. Il compose une musique sur un texte de Daniel pour Catherine Ferry, Quelqu'un quelque part.

En décembre, Jean-Jacques accompagne France Gall et Michel Berger en Chine pour l'émission de Michel Denisot, Zénith, sur Canal +.

1987

 

Les Enfants du Rock lui consacrent une nouvelle émission spéciale le 10 janvier. En mars, fait exceptionnel, Billboard lui consacre un dossier spécial.

Pour la première fois, un concert est organisé au profit des Restos du Coeur, le 31 janvier : C'est la Boum du Coeur à la Villette.

Le 17 février, Jean-Jacques sort de sa réserve habituelle pour soutenir, avec d'autres artistes tels que Renaud ou France Gall, la création d'une chaîne musicale sur le sixième canal.

En juin sort Elle a fait un bébé toute seule, dont Jean-Jacques était convaincu de l'échec. Ce sera un tube. Philippe Lavil, à qui Jean-Jacques avait proposé le titre quelques mois plus tôt, et qui l'avait refusé, doit encore s'en mordre les doigts. En octobre sort un double album studio, Entre gris clair et gris foncé, qui contient, pour la deuxième partie, de nombreuses chansons intimistes que Jean-Jacques avait écrites depuis le milieu des années 70. Ces titres sont enregistrés dans les conditions du direct, avec quelques musiciens. L'album se vend à 250 000 exemplaires en un mois, 600 000 exemplaires en un an, plus de 1 million en dix ans.

1988

19 janvier 1988 : Jean-Jacques Goldman obtient la Victoire de la Musique de la tournée ayant rassemblé le plus de spectateurs. A cette occasion, il monte sur scène avec toute son équipe et milite pour la création d'une chaîne musicale.

Février 1988 : Jean-Jacques Goldman interviewe Michel Rocard pour Le Nouvel Observateur. Jean-Jacques parle de politique, de l'avenir de l'éducation, des Restos du Coeur, de l'Etat. Un citoyen parle à un citoyen.

La sortie de Là-bas permet de découvrir une jeune chanteuse de 20 ans, Sirima. Le clip, tourné en Espagne, et qui a coûté 500 000 F, est une pure merveille. Quelques mois plus tard, Bernard Schmitt demande au dessinateur de B.D. Philips de réaliser le clip de C'est ta chance, où l'on découvre la vie romancée de Sirima sous forme de dessin animé. Puisque tu pars, et son magnifique clip en noir et blanc, sort avant l'été.

Jean-Jacques participe à un disque caritatif, Sampan : Dernier matin d'Asie. Sur ce 45 T dont les bénéfices sont destinés aux boat people, Jean-Jacques, au milieu d'une vingtaine d'artistes français renommés, interprète le solo de guitare final. Ce 45 T, qui entre au Top 50 le 30 janvier 1988, reste classé 13 semaines durant.

A la suite d'une demande d'un organisateur de concerts américain qui l'a vu en concert à Paris, Jean-Jacques se produit au Palladium de New York le 3 mars. Le International Herald Tribune lui consacre un long article, intitulé The Normal Pop Idol.

Jean-Jacques entame alors une tournée de 147 concerts à travers le monde. Sa route le mène tout d'abord en Afrique (Sénégal, Côte d'Ivoire, Togo, Gabon, Zaire), puis la Mauritanie, la Réunion, Madagascar. A Madagascar, où les places s'achètent au guichet, la salle de 3 000 places est prise d'assaut par près de 30 000 personnes.

Jean-Jacques revient en métropole en mai, et prend le pari audacieux de se produire dans quatre salles différentes : le Bataclan pendant trois jours, l'Olympia pendant trois jours, le Palais des Sports pendant douze jours, le Zénith pendant onze jours, avec prolongation pour cinq dates supplémentaires. A chaque fois, toutes les places sont parties en quelques jours, sans publicité ni affichage. Cette tournée est immortalisée à travers un album live, Traces, qui sort en 1989. Il est accompagné par une cassette vidéo qui, sous le prétexte d'une enquête loufoque sur les traces de Jean-Jacques Goldman, permet d'avoir un aperçu des meilleurs moments de la tournée.

Sa présence aux Francofolies de la Rochelle marque le signal d'une grande tournée d'été durant le mois d'août, qui se poursuit en septembre à travers toute la France.

1989

Après les quatre années trépidantes qui viennent de s'écouler, Jean-Jacques prend un peu de repos. Il décide néanmoins de se lancer dans une nouvelle aventure : il compose, avec Roland Romanelli, qui l'accompagne aux claviers depuis 1984 en studio, la bande originale du film d'Alexandre Arcady, L'Union Sacrée. Au cours de l'enregistrement de Brother, titre écrit par Michael Jones et Jean-Jacques, et interprété par Carole Fredericks, un projet de trio germe dans la tête de Jean-Jacques.

En vacances à Munich, la ville natale de sa mère, Jean-Jacques écrit un texte, L'absence, qu'il offre à Jean-Pierre Goussaud, qui le met en musique pour son amie Rose Laurens. L'album où figure ce titre, J'te prêterai jamais, sort l'année suivante.

En novembre, la tournée d'Enfoirés réunit Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Véronique Sanson et Michel Sardou.

Le succès de Là-bas permet à Sirima de produire son album solo, A part of me. Sirima est assassinée quelques jours plus tard par son compagnon.

Chapitre précédent - Retour au sommaire - Chapitre suivant

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris